Parmi les atouts de Zen, vous pouvez également indiquer les dimensions, l'entreprise repose séparément sur le fait que la longueur, la largeur et la hauteur de l'appareil correspondent presque exactement à une carte en plastique ordinaire. L'image est complétée par le support typique de l'entreprise pour la réception de la radio FM et l'enregistrement d'un signal à partir du microphone intégré.

Malheureusement, les lecteurs MP4 ont des capacités de visionnage vidéo limitées d'une manière ou d'une autre. Cela se manifeste généralement soit par la prise en charge d'un petit nombre de formats, soit par la barre inférieure de la résolution maximale des fichiers, soit par les deux. La raison des limitations est la puissance relativement faible des plates-formes installées dans ces lecteurs, elles ne peuvent tout simplement pas décoder la vidéo haute définition ou enregistrée avec un codec pas trop rapide avec la fréquence d'images souhaitée.

Zen présente également des faiblesses à l'échelle de l'industrie. Le lecteur prend en charge les principaux formats, AVI (DivX/XviD) et Windows Media Video, mais tous les fichiers avec une résolution supérieure à 320x240 devront être transcodés par le logiciel fourni. Dans l'ensemble, il n'y a rien de terrible à cela, j'écrirai plus sur le visionnage de la vidéo dans la section appropriée du matériel.

Le lecteur est installé avec 2, 4, 8 ou 16 Go de mémoire, il peut être étendu, respectivement, en insérant une carte de la capacité requise dans la fente pour carte mémoire. Il est à noter que des options de 32 Go sont déjà disponibles à la commande sur le site officiel. Dès qu'ils apparaîtront dans le commerce de détail, cela placera automatiquement Zen dans la liste des appareils les plus volumineux sur mémoire flash aujourd'hui.

L'équipement du modèle est modeste, sans plus. C'est logique dans le contexte d'une lutte de prix acharnée que Creative mène avec ses concurrents : tous les accessoires sont sortis de l'emballage et sont vendus séparément.

Corps et conception

Les affirmations de la société concernant la taille de "la taille d'une carte de crédit" coïncident complètement avec la situation réelle : le joueur est encore plus petit qu'un visa ordinaire. La hauteur, qui est aussi la largeur, coïncide presque entièrement avec celle de la carte.

L'épaisseur du corps de Zen est également petite, pour correspondre aux autres tailles - le fabricant se repose sur la compacité du modèle, et sur quoi d'autre se reposer, sinon sur les avantages évidents. En chiffres, c'est 12 millimètres. Cependant, pour faire bonne impression, en regardant les chiffres, vous devez probablement peser et mesurer quelque chose pendant la moitié d'une vie.

D'autre part, en noir pur, Zen a l'air assez avantageux, le joueur ne ressemble pas à un jouet, ce que certains modèles de l'entreprise pèchent. Le design de Zen est concis, non dépourvu de minimalisme sain. À mon avis, la décision audacieuse de ne pas mettre en évidence les commandes de couleur est particulièrement réussie. Lorsque vous les regardez, elles se confondent pratiquement avec le corps, elles ressemblent à une sorte d'ornement.

La disposition des éléments dans le lecteur est tout à fait attendue et, à bien des égards, est standard dans le bon sens. Pourtant, au fil des années d'existence et de développement de l'audio-vidéo portable, certains canons d'ergonomie des lecteurs se sont développés, que même les expérimentateurs audacieux n'osent pas violer, car ils sont imposés par la nature humaine elle-même, par la façon dont les gens utilisent leur gadgets.

La majeure partie du panneau avant est occupée par l'écran, en dessous, exactement au milieu, comme c'est devenu à la mode ces derniers temps, le logo du fabricant est appliqué sur le boîtier. Apparemment, l'affichage ressemble plus à un téléviseur préféré et natif. À droite de l'écran se trouvent les commandes principales. Les côtés arrière et inférieur, ainsi que l'extrémité gauche, sont laissés vides et ne portent pas de charges. L'exception est le petit trou de réinitialisation forcée sur la barre latérale inférieure.

Un emplacement pour les cartes mémoire et un trou pour le microphone intégré sont situés sur le dessus, à mon avis, c'est assez logique. Le lecteur auquel Zen est constamment comparé, Cowon D2, a une fente pour carte en bas, ce qui, à mon avis, n'est pas très pratique et est davantage dû à des raisons techniques qu'à la conception.

Enfin, tous les connecteurs, il y en a deux, pour l'USB et les écouteurs, ainsi que le commutateur de verrouillage d'alimentation sont placés sur le côté droit, à leur place. Bien que, en principe, l'interrupteur d'alimentation se soit mis en place sur le côté gauche du panneau latéral supérieur. Mais, apparemment, Creative en a décidé autrement, ou la carte Zen est construite de telle manière qu'il n'est pas possible d'y placer l'interrupteur.

La qualité de l'étui ne cause aucune plainte, au contraire, elle mérite des éloges. Cependant, presque tous les fabricants plus ou moins notables ont déjà appris à fabriquer des boîtiers de haute qualité, de sorte que l'absence de rugosité à cet égard est déjà considérée comme acquise. Il n'y a pas de jeu entre les deux parties du boîtier l'une par rapport à l'autre, les écarts sont uniformes et minimes partout. Les commandes, qui méritent d'être notées, reposent comme un gant et, tant dans la conception que dans les sensations tactiles, correspondent parfaitement aux impressions positives globales du boîtier.

Gestion

L'histoire des contrôles, je pense, devrait déjà être poursuivie dans cette section. Les commandes Zen sont mécaniques, avec les commandes principales situées sur le panneau avant https://cars45.com.gh/zazR8GhIIKctbSNxJ1BFa4PE, au droite de l'affichage. Là, ils sont situés directement dans la zone de portée du pouce de la main droite. Les boutons sont situés en trois "couches": deux bascules en haut et en bas du bloc de navigation. Celui du haut est chargé d'appeler le menu et de revenir au niveau précédent, celui du bas contient un bouton programmable et un bouton marche-arrêt de lecture. Les deux bascules sont utilisées relativement rarement, la commande principale est une touche à quatre positions avec un bouton de confirmation inscrit dessus.

Les commandes sont bien intégrées dans le design général du lecteur, elles le doivent à leur forme de rectangles aux coins arrondis, elles reprennent donc la forme du corps. Les sensations tactiles issues du travail sont globalement favorables, mais on peut noter une course des boutons assez courte, ça ne ferait pas de mal d'être un peu plus authentique. Sinon, l'image est assez rose, la réaction au pressage est claire, avec un retour tangible et un clic. La taille de la touche quadridirectionnelle, à mon avis, est choisie proche de l'optimum, elle n'est ni grande ni petite, elle devrait convenir à la plupart des utilisateurs.

En général, le système de contrôle du joueur peut être évalué positivement, il est assez confortable et pratique. Ceux qui ne sont pas familiers avec les solutions familières à l'entreprise devront passer quelques minutes à s'y habituer, mais pas plus.

Affichage et menu

Les joueurs de Creative, ceux qui ne sont pas les moins chers, ne se sont pas plaints de leurs affichages ces derniers temps. Apparemment, l'entreprise est bien consciente qu'aujourd'hui, pour un joueur légèrement différent des modèles de base, l'affichage est presque la chose la plus importante. Je me souviens encore du magnifique écran Zen Vision, qui était en avance sur son temps à bien des égards. Ce n'est que maintenant que la résolution VGA dans PMP est déjà devenue monnaie courante. Et puis, il y a quelques années, l'écran a fait une très forte impression.

Cela ne veut pas dire que l'écran Zen est en quelque sorte époustouflant ou très proéminent, mais l'image qu'il contient est très belle. Les couleurs sont juteuses, saturées, Creative fournit traditionnellement à ses joueurs de beaux écrans de démarrage (même si ce n'est qu'à mon avis) et le fait bien: un bon écran de démarrage par défaut démontrera facilement les capacités de l'affichage immédiatement après l'avoir allumé, au moins dans le magasin. Il est possible de régler la luminosité. Une valeur moyenne de 50 % est généralement optimale, l'image semble lumineuse et contrastée.

< td>
< /td>

Пункты microphone, photos, musique, vidéos, radio FM соответственно переключают zen в режимы записи сигнала с микрофона просмотра фото, прослушивания музыки и радиопрограмм. В Extras можно посмотреть текущие время и дату, а также записи органазайзера. Пункт Carte mémoire, Как ясно из названия, позволяет работать с вставленной картой памяти, просматривать и прослушивать записанные на неее файлы. Наконец, раздел System содержит стандартные системные настройки, от эквалайзера до яркосЂи дстройки,

< td>

Une solution de menu graphique intéressante mérite une mention spéciale. Lorsque vous sélectionnez un élément, en règle générale, vous entrez dans la section, une liste d'éléments ou d'icônes graphiques apparaît à l'écran. C'est ainsi que cela se produit généralement dans tout équipement portable, des enregistreurs vocaux aux téléphones portables. Le menu Zen a une solution graphique intéressante. Lorsque vous sélectionnez une section, la liste des éléments apparaît directement au-dessus de l'image précédente, sur un fond graphique sombre. Il a l'air sympa et apporte aux concepteurs d'interface de Creative deux autres points bien mérités dans la tirelire.

Quant au menu du lecteur, il est organisé à peu près de la même manière que les commandes. Autrement dit, en principe, tout est clair, compréhensible et clair, mais certaines nuances sont propres à Creative. C'est plus bien que mal, car à l'ère de l'unification universelle, quelques traits distinctifs, dans les limites de la décence, n'interfèrent en rien avec aucun produit.

Connexion électrique et PC

Il est grand temps d'arrêter d'écrire sur le fait que tel ou tel appareil est équipé d'une batterie intégrée, à l'exception des échantillons les plus rares alimentés par batterie. Je pense avoir vu une batterie amovible qui doit être remplacée il y a environ un an et demi dans un grand et coûteux PMP d'Archos. Force est de constater que Zen ne sort pas de la série générale. La société, à juste titre, estime cependant que les utilisateurs ne sont pas censés connaître la capacité de la batterie en milliampères-heures, seul le temps de fonctionnement approximatif suffit. Pour Zen, c'est 25 heures d'audio et 5 heures de vidéo. Les chiffres sont assez décents et bien réels. En cours de test, l'appareil n'a fonctionné que pendant environ 20 heures, après avoir passé tous les tests habituels avec une commutation constante de différents modes, une navigation dans le menu, un rétroéclairage qui ne s'éteint pas pendant des dizaines de minutes, etc.< /p>

Traditionnellement, pour les produits Creative, Zen est connecté à l'ordinateur via l'interface MTP, c'est-à-dire que vous avez besoin d'un gestionnaire de programme pour copier les fichiers. Cependant, si les pilotes nécessaires sont déjà installés dans le système, il sera possible de copier les fichiers via "Poste de travail", l'icône du périphérique souhaité y apparaîtra. Auparavant, dans ce cas, la mémoire du lecteur n'était pas disponible pour transporter une partie des fichiers, car seuls les formats pris en charge par le lecteur étaient copiés, dont la liste est évidemment sérieusement limitée par rapport à la variété bureautique. Maintenant, la grâce est venue, vous pouvez, par exemple, emporter un rapport trimestriel ou votre présentation préférée dans le lecteur. D'un autre côté, la vitesse de copie n'apporte pas beaucoup de joie, n'atteignant que quelques mégaoctets par seconde. Le résultat est globalement satisfaisant.

Fonctions supplémentaires

Il est dommage que Creative n'ait pas fourni de fonctionnalités d'affichage de texte. Toujours est-il que sur un écran de deux pouces et demi, il est déjà possible de lire des livres avec du péché en deux. Parmi les autres fonctionnalités, le lecteur bénéficie de la visualisation standard des photos, ainsi que d'un enregistreur vocal avec radio.

Le confort de visionnage des photos est dans la plupart des cas directement lié à l'affichage, mais ici le Zen est tout à fait correct. En conséquence, les photos sont belles, détaillées. Cependant, leur vitesse de chargement est plutôt faible pour un appareil sur mémoire flash, ce serait plus dans la lignée du PMP sur disque dur. Lorsque vous sélectionnez la section appropriée, le lecteur affiche d'abord le contenu du dossier correspondant en mémoire, et lorsque vous sélectionnez le sous-dossier souhaité - une matrice de 20 vignettes. Leur nombre correspond en principe à la taille et à la résolution de l'écran, il n'y a rien à redire.

< td>
< /td>

L'enregistreur enregistre comme prévu, il est conçu pour ceux qui ne sont profondément, disons, pas intéressés par le format, la qualité, le débit et le taux d'échantillonnage des fichiers enregistrés. En général, pour les consommateurs normaux. Pour tous les autres, je vous informe que l'enregistrement est réalisé au format WAV avec un débit binaire de 64 Kbps et un taux d'échantillonnage de 16 kHz.

Enfin, la radio. Le lecteur a un tuner ordinaire, les fabricants ne veulent pas faire de progrès dans ce domaine, même aujourd'hui, vous voyez rarement RDS qui échoue. Ce qui est bien, c'est le nombre de cellules pour les fréquences des stations, le joueur en a plus d'une trentaine, assez pour toute la gamme de Moscou. Je note également la sensibilité lors du réglage automatique, le lecteur "attrape" littéralement tout. L'interférence, qui est encore une fois bonne, n'est pas prise pour les signaux de station et n'est pas stockée en mémoire. En un mot, le contrôle facial à l'antenne fonctionne.

< td>

Vidéo et musique

La vidéo aujourd'hui devient une nouvelle musique dans le sens où auparavant un lecteur ne pouvait pas avoir une radio, un enregistreur vocal et un écran en général, mais il était obligé de jouer de la musique. Bientôt, semble-t-il, une situation similaire se développera en ce qui concerne la vidéo, à l'exception des modèles les plus simples d'audio portable. De nombreux facteurs y contribuent, de la baisse du prix de la mémoire flash au développement de l'Internet haut débit et des services de diffusion de contenus (vidéos) aux utilisateurs finaux (propriétaires d'appareils portables).

En fait, la recette du bonheur vidéo en tandem avec Zen ressemble à ceci : achetez et installez une carte de grande capacité, encodez et copiez-y vos films préférés, et donnez la mémoire du lecteur à la musique. Mettez à jour le contenu de la carte de temps en temps. En voyage, d'ailleurs, il est souvent plus agréable de regarder exactement les bons vieux films, vos films préférés, regardés, révisés, plutôt que d'essayer de se plonger dans les rebondissements de l'intrigue d'un film nouveau et pas forcément bon sous le claquement des roues ou le rugissement des turbines.

Le son de Creative est traditionnellement bon, cependant, comme, peut-être, avec tous les dix principaux fabricants. Mais pour une raison quelconque, c'est à propos de Creative que je rencontre le plus souvent des références à un bon son, "brancher des iPods et autres covons à la ceinture". Pas autrement, le guérilla marketing fonctionne (blague). La qualité sonore de Zen est tout à fait correcte, vous pouvez l'entendre immédiatement et sur presque toutes les musiques de qualité plus ou moins correcte. Les harmoniques de bruit ne sont pas entendues, la musique "joue" assez fort, pour les écouteurs intra-auriculaires quelque part même trop, pour le reste c'est normal. Mais la plage de réglages est large, le volume est facile à reconstruire "par soi-même". Il y a aussi un égaliseur, il aidera ceux qui aiment un son modifié et accentué d'une manière ou d'une autre. L'égaliseur de l'entreprise a été traité sans fanatisme, c'est un cinq bandes.


Note globale : Bien

Réponse en fréquence

Niveau sonore

Conclusions et impressions

Creative, qui ces dernières années n'a cessé de rattraper Apple, Archos ou d'autres sociétés (nous ne parlons, bien sûr, que d'audio-vidéo portable), a finalement sorti un appareil sans regarder en arrière (au moins explicitement) aux autres. Zen a sa propre personnalité, le joueur est reconnaissable. En même temps, il est immédiatement clair à quelle classe il appartient et pour quoi il est "affûté".

C'est vraiment un bon design, un écran lumineux, un bon son. Vous pouvez vous plaindre de la nécessité de recoder des films et de l'absence de connexion à un ordinateur en tant que support de stockage amovible.

En général, le lecteur représente adéquatement une cohorte de compacts "presque PMP" sur mémoire flash, les caractéristiques sont au niveau, et le nom et la réputation du fabricant aideront certainement bien les ventes. De plus, les prix pour le lecteur sont fixés, à mon avis, assez bons. La version 4 Go coûte environ 4 000 roubles dans le commerce de détail de Moscou, pour 8 à environ 5 000.

Examen Zen créatif

Pour la première fois, Zen a été présenté à la toute fin du mois d'août, avant l'exposition IFA, où il a été démontré avec succès à tous ceux qui souffrent. L'appareil a atteint notre marché dans son intégralité au milieu de l'automne et a déjà acquis une popularité décente.

Le lecteur de Creative s'est avéré être dans l'esprit de nombreuses tendances modernes, c'est pourquoi immédiatement après son apparition, il a commencé à être comparé à d'autres modèles à succès, en particulier avec le M6 ​​de Meizu et le D2 de Cowon.

À la base, Zen est un lecteur MP4 moderne typique, selon la terminologie d'Alexey Dorozhin. On retrouve deux caractéristiques principales : un écran de 2 pouces (2,5 pouces) et un repère pour regarder des vidéos. Le reste du "cerclage" pour tous les modèles est varié. Zen n'a pas de contrôle tactile, le circuit est entièrement mécanique, mais le contrôle, comme d'autres représentants des «classiques du genre», est concentré sur le panneau avant, à droite de l'écran, juste sous le pouce. Il y a un emplacement pour les cartes mémoire, car aujourd'hui, il me semble, c'est un must have, une option nécessaire pour les lecteurs vidéo compacts sur mémoire flash. Car, si le propriétaire tient vraiment à regarder des vidéos sur son lecteur, tôt ou tard il n'aura pas assez de mémoire intégrée. De plus, après avoir acheté une carte de grande capacité de 8 ou 16 Mo, il peut éventuellement l'utiliser dans plusieurs appareils de son "écosystème" numérique à la fois : un appareil photo, un caméscope, un ordinateur portable et autres.

Parmi les atouts de Zen, vous pouvez également indiquer les dimensions, l'entreprise repose séparément sur le fait que la longueur, la largeur et la hauteur de l'appareil correspondent presque exactement à une carte en plastique ordinaire. L'image est complétée par le support typique de l'entreprise pour la réception de la radio FM et l'enregistrement d'un signal à partir du microphone intégré.

Malheureusement, les lecteurs MP4 ont des capacités de visionnage vidéo limitées d'une manière ou d'une autre. Cela se manifeste généralement soit par la prise en charge d'un petit nombre de formats, soit par la barre inférieure de la résolution maximale des fichiers, soit par les deux. La raison des limitations est la puissance relativement faible des plates-formes installées dans ces lecteurs, elles ne peuvent tout simplement pas décoder la vidéo haute définition ou enregistrée avec un codec pas trop rapide avec la fréquence d'images souhaitée.

Zen présente également des faiblesses à l'échelle de l'industrie. Le lecteur prend en charge les principaux formats, AVI (DivX/XviD) et Windows Media Video, mais tous les fichiers avec une résolution supérieure à 320x240 devront être transcodés par le logiciel fourni. Dans l'ensemble, il n'y a rien de terrible à cela, j'écrirai plus sur le visionnage de la vidéo dans la section appropriée du matériel.

Le lecteur est installé avec 2, 4, 8 ou 16 Go de mémoire, il peut être étendu, respectivement, en insérant une carte de la capacité requise dans la fente pour carte mémoire. Il est à noter que des options de 32 Go sont déjà disponibles à la commande sur le site officiel. Dès qu'ils apparaîtront dans le commerce de détail, cela placera automatiquement Zen dans la liste des appareils les plus volumineux sur mémoire flash aujourd'hui.

L'équipement du modèle est modeste, sans plus. C'est logique dans le contexte d'une lutte de prix acharnée que Creative mène avec ses concurrents : tous les accessoires sont sortis de l'emballage et sont vendus séparément.

Corps et conception

Les affirmations de la société concernant la taille de "la taille d'une carte de crédit" coïncident complètement avec la situation réelle : le joueur est encore plus petit qu'un visa ordinaire. La hauteur, qui est aussi la largeur, coïncide presque entièrement avec celle de la carte.

L'épaisseur du corps de Zen est également petite, pour correspondre aux autres tailles - le fabricant se repose sur la compacité du modèle, et sur quoi d'autre se reposer, sinon sur les avantages évidents. En chiffres, c'est 12 millimètres. Cependant, pour faire bonne impression, en regardant les chiffres, vous devez probablement peser et mesurer quelque chose pendant la moitié d'une vie.

D'autre part, en noir pur, Zen a l'air assez avantageux, le joueur ne ressemble pas à un jouet, ce que certains modèles de l'entreprise pèchent. Le design de Zen est concis, non dépourvu de minimalisme sain. À mon avis, la décision audacieuse de ne pas mettre en évidence les commandes de couleur est particulièrement réussie. En un coup d'œil, elles se confondent pratiquement avec le corps, ressemblent à une sorte d'ornement.

La disposition des éléments dans le lecteur est tout à fait attendue et, à bien des égards, est standard dans le bon sens. Pourtant, au fil des années d'existence et de développement de l'audio-vidéo portable, certains canons d'ergonomie des lecteurs se sont développés, que même les expérimentateurs audacieux n'osent pas briser, car ils sont imposés par la nature humaine elle-même, par la façon dont les gens utilisent leur gadgets.

La majeure partie du panneau avant est occupée par l'écran, en dessous, exactement au milieu, comme c'est devenu à la mode ces derniers temps, le logo du fabricant est appliqué sur le boîtier. Apparemment, l'affichage ressemble plus à un téléviseur préféré et natif. À droite de l'écran se trouvent les commandes principales. Les côtés arrière et inférieur, ainsi que l'extrémité gauche, sont laissés vides et ne portent pas de charges. L'exception est le petit trou de réinitialisation forcée sur la barre latérale inférieure.

Un emplacement pour les cartes mémoire et un trou pour le microphone intégré sont situés sur le dessus, à mon avis, c'est assez logique. Le lecteur auquel Zen est constamment comparé, Cowon D2, a une fente pour carte en bas, ce qui, à mon avis, n'est pas très pratique et est davantage dû à des raisons techniques qu'à la conception.

Enfin, tous les connecteurs, il y en a deux, pour l'USB et les écouteurs, ainsi que le commutateur de verrouillage d'alimentation sont placés sur le côté droit, à leur place. Bien que, en principe, l'interrupteur d'alimentation se soit mis en place sur le côté gauche du panneau latéral supérieur. Mais, apparemment, Creative en a décidé autrement, ou la carte Zen est construite de telle manière qu'il n'est pas possible d'y placer l'interrupteur.

La qualité de l'étui ne cause aucune plainte, au contraire, elle mérite des éloges. Cependant, presque tous les fabricants plus ou moins notables ont déjà appris à fabriquer des boîtiers de haute qualité, de sorte que l'absence de rugosité à cet égard est déjà considérée comme acquise. Il n'y a pas de jeu entre les deux parties du boîtier l'une par rapport à l'autre, les écarts sont uniformes et minimes partout. Les commandes, qui méritent d'être notées, reposent comme un gant et, tant dans la conception que dans les sensations tactiles, correspondent parfaitement aux impressions positives globales du boîtier.

Gestion

L'histoire des contrôles, je pense, devrait déjà être poursuivie dans cette section. Les commandes Zen sont mécaniques, avec les commandes principales situées sur le panneau avant https://cars45.com.gh/zazR8GhIIKctbSNxJ1BFa4PE, au droite de l'affichage. Là, ils sont situés directement dans la zone de portée du pouce de la main droite. Les boutons sont situés en trois "couches": deux bascules en haut et en bas du bloc de navigation. Celui du haut est chargé d'appeler le menu et de revenir au niveau précédent, celui du bas contient un bouton programmable et un bouton marche-arrêt de lecture. Les deux bascules sont utilisées relativement rarement, la commande principale est une touche à quatre positions avec un bouton de confirmation inscrit dessus.

Les commandes sont bien intégrées dans le design général du lecteur, elles le doivent à leur forme de rectangles aux coins arrondis, elles reprennent donc la forme du corps. Les sensations tactiles issues du travail sont globalement favorables, mais on peut noter une course des boutons assez courte, ça ne ferait pas de mal d'être un peu plus authentique. Sinon, l'image est assez rose, la réaction au pressage est claire, avec un retour tangible et un clic. La taille de la touche quadridirectionnelle, à mon avis, est choisie proche de l'optimum, elle n'est ni grande ni petite, elle devrait convenir à la plupart des utilisateurs.

En général, le système de contrôle du joueur peut être évalué positivement, il est assez confortable et pratique. Ceux qui ne connaissent pas les solutions familières à l'entreprise devront passer quelques minutes à s'y habituer, mais pas plus.

Affichage et menu

Les joueurs de Creative, ceux qui ne sont pas les moins chers, ne se sont pas plaints de leurs affichages ces derniers temps. Apparemment, l'entreprise est bien consciente qu'aujourd'hui, pour un joueur légèrement différent des modèles de base, l'affichage est presque la chose la plus importante. Je me souviens encore du magnifique écran Zen Vision, qui était en avance sur son temps à bien des égards. Ce n'est que maintenant que la résolution VGA dans PMP est déjà devenue monnaie courante. Et puis, il y a quelques années, l'écran a fait une très forte impression.

Cela ne veut pas dire que l'écran Zen est en quelque sorte époustouflant ou très remarquable, mais l'image qu'il contient est très belle. Les couleurs sont juteuses, saturées, Creative fournit traditionnellement à ses joueurs de beaux écrans de démarrage (même si ce n'est qu'à mon avis) et le fait bien: un bon écran de démarrage par défaut démontrera facilement les capacités de l'affichage immédiatement après l'avoir allumé, au moins dans le magasin. Il est possible de régler la luminosité. Une valeur moyenne de 50 % est généralement optimale, l'image semble lumineuse et contrastée.

L'affichage est construit sur une matrice TFT avec une résolution de 320x240 pixels, c'est la norme d'aujourd'hui, cela a déjà duré assez longtemps et continuera. C'est avec cette résolution que commence une visualisation relativement confortable de la vidéo et de la lecture de texte. En un mot, l'affichage de Zen est dans l'air du temps, il ne prend pas d'avance et ne se laisse pas distancer par ses concurrents.

Le menu principal du lecteur a une organisation verticale, cependant, on ne sait pas pourquoi, pas une organisation transversale. C'est-à-dire qu'après avoir fait défiler jusqu'au dernier élément, vous ne pourrez pas continuer immédiatement à partir du haut, vous devrez revenir en arrière dans la liste.

Il convient de dire quelques mots sur la solution de menu graphique, car elle se démarque des autres solutions. Chacune des sections est représentée par de grandes icônes graphiques. Les icônes ne sont pas animées et sont dessinées dans des tons de gris, alors qu'elles "accrochent le regard", s'apparentant à certains produits des designers d'Apple. Les icônes sont dessinées de manière très fluide, brillante, "délicieuse". La progression des Creative designers est évidente, il reste à leur souhaiter de garder le même cap à l'avenir.

Contenu du menu : microphone, photos, musique, vidéos, radio FM, extras, carte mémoire, système. Veuillez noter que la disposition des éléments est plutôt non standard, l'élément principal, Musique, se trouve au milieu de la liste. Par défaut, le joueur charge un menu dans lequel cet élément particulier est sélectionné, donc en fonction des autres éléments dont l'utilisateur a besoin, il fera défiler vers le haut ou vers le bas. Cette simple division du menu en deux parties permet d'économiser des clics et de réduire le temps d'accès à l'élément ou au paramètre souhaité. À première vue, cela semble extrêmement simple, mais de telles bagatelles constituent l'ergonomie de l'interface de tout appareil électronique.

< td>
< /td>

Пункты microphone, photos, musique, vidéos, radio FM соответственно переключают zen в режимы записи сигнала с микрофона просмотра фото, прослушивания музыки и радиопрограмм. В Extras можно посмотреть текущие время и дату, а также записи органазайзера. Пункт Carte mémoire, Как ясно из названия, позволяет работать с вставленной картой памяти, просматривать и прослушивать записанные на неее файлы. Наконец, раздел System содержит стандартные системные настройки, от эквалайзера до яркосЂи дстройки,

< td>

Une solution de menu graphique intéressante mérite une mention spéciale. Lorsque vous sélectionnez un élément, en règle générale, vous entrez dans la section, une liste d'éléments ou d'icônes graphiques apparaît à l'écran. C'est ainsi que cela se produit généralement dans tout équipement portable, des enregistreurs vocaux aux téléphones portables. Le menu Zen a une solution graphique intéressante. Lorsque vous sélectionnez une section, la liste des éléments apparaît directement au-dessus de l'image précédente, sur un fond graphique sombre. Il a l'air sympa et apporte aux concepteurs d'interface de Creative deux autres points bien mérités dans la tirelire.

Quant au menu du lecteur, il est organisé à peu près de la même manière que les commandes. Autrement dit, en principe, tout est clair, compréhensible et clair, mais certaines nuances sont propres à Creative. C'est plus bien que mal, car à l'ère de l'unification universelle, quelques traits distinctifs, dans les limites de la décence, n'interfèrent en rien avec aucun produit.

Connexion électrique et PC

Il est grand temps d'arrêter d'écrire sur le fait que tel ou tel appareil est équipé d'une batterie intégrée, à l'exception des échantillons les plus rares alimentés par batterie. Je pense avoir vu une batterie amovible qui doit être remplacée il y a environ un an et demi dans un grand et coûteux PMP d'Archos. Force est de constater que Zen ne sort pas de la série générale. La société, à juste titre, estime cependant que les utilisateurs ne sont pas censés connaître la capacité de la batterie en milliampères-heures, seul le temps de fonctionnement approximatif suffit. Pour Zen, c'est 25 heures d'audio et 5 heures de vidéo. Les chiffres sont assez décents et bien réels. En cours de test, l'appareil n'a fonctionné que pendant environ 20 heures, après avoir passé tous les tests habituels avec une commutation constante de différents modes, une navigation dans le menu, un rétroéclairage qui ne s'éteint pas pendant des dizaines de minutes, etc.< /p>

Traditionnellement, pour les produits Creative, Zen est connecté à l'ordinateur via l'interface MTP, c'est-à-dire que vous avez besoin d'un gestionnaire de programme pour copier les fichiers. Cependant, si les pilotes nécessaires sont déjà installés dans le système, il sera possible de copier les fichiers via "Poste de travail", l'icône du périphérique souhaité y apparaîtra. Auparavant, dans ce cas, la mémoire du lecteur n'était pas disponible pour transporter une partie des fichiers, car seuls les formats pris en charge par le lecteur étaient copiés, dont la liste est évidemment sérieusement limitée par rapport à la variété bureautique. Maintenant, la grâce est venue, vous pouvez, par exemple, emporter un rapport trimestriel ou votre présentation préférée dans le lecteur. D'un autre côté, la vitesse de copie n'apporte pas beaucoup de joie, n'atteignant que quelques mégaoctets par seconde. Le résultat est globalement satisfaisant.

Fonctions supplémentaires

Il est dommage que Creative n'ait pas fourni de fonctionnalités d'affichage de texte. Toujours est-il que sur un écran de deux pouces et demi, il est déjà possible de lire des livres avec du péché en deux. Parmi les autres fonctionnalités, le lecteur bénéficie de la visualisation standard des photos, ainsi que d'un enregistreur vocal avec radio.

Le confort de visionnage des photos est dans la plupart des cas directement lié à l'affichage, mais ici le Zen est tout à fait correct. En conséquence, les photos sont belles, détaillées. Cependant, leur vitesse de chargement est plutôt faible pour un appareil sur mémoire flash, ce serait plus dans la lignée du PMP sur disque dur. Lorsque vous sélectionnez la section appropriée, le lecteur affiche d'abord le contenu du dossier correspondant en mémoire, et lorsque vous sélectionnez le sous-dossier souhaité - une matrice de 20 vignettes. Leur nombre correspond en principe à la taille et à la résolution de l'écran, il n'y a rien à redire.

< td>
< /td>

L'enregistreur enregistre comme prévu, il est conçu pour ceux qui ne sont profondément, disons, pas intéressés par le format, la qualité, le débit et le taux d'échantillonnage des fichiers enregistrés. En général, pour les consommateurs normaux. Pour tous les autres, je vous informe que l'enregistrement est réalisé au format WAV avec un débit binaire de 64 Kbps et un taux d'échantillonnage de 16 kHz.

Enfin, la radio. Le lecteur a un tuner ordinaire, les fabricants ne veulent pas faire de progrès dans ce domaine, même aujourd'hui, vous voyez rarement RDS qui échoue. Ce qui est bien, c'est le nombre de cellules pour les fréquences des stations, le joueur en a plus d'une trentaine, assez pour toute la gamme de Moscou. Je note également la sensibilité lors du réglage automatique, le lecteur "attrape" littéralement tout. L'interférence, qui est encore une fois bonne, n'est pas prise pour les signaux de station et n'est pas stockée en mémoire. En un mot, le contrôle facial à l'antenne fonctionne.

< td>

Vidéo et musique

La vidéo aujourd'hui devient une nouvelle musique dans le sens où auparavant un lecteur ne pouvait pas avoir une radio, un enregistreur vocal et un écran en général, mais il était obligé de jouer de la musique. Bientôt, semble-t-il, une situation similaire se développera en ce qui concerne la vidéo, à l'exception des modèles les plus simples d'audio portable. De nombreux facteurs y contribuent, de la baisse du prix de la mémoire flash au développement de l'Internet haut débit et des services de diffusion de contenus (vidéos) aux utilisateurs finaux (propriétaires d'appareils portables).

Bien sûr, Zen se concentre sur le visionnage de vidéos, cela est souligné par le fabricant, l'idée de regarder des vidéos est suggérée par un affichage de haute qualité et l'élément correspondant dans le menu. Mais, malheureusement, les lecteurs compacts flash d'aujourd'hui n'atteignent pas les lecteurs vidéo portables "adultes", bien que relativement peu. J'ai déjà écrit sur la raison ci-dessus - il n'y a pas assez de puissance de calcul. Il y a une idée que lorsque les écrans PMP de cinq pouces commencent à afficher 720 x 1080 pixels de vidéo HD, les "enfants" auront juste le reste.

Zen fait référence aux vidéos en tant que fichiers WMV et AVI. La principale limitation, comme nous l'avons déjà signalé ci-dessus, est que la résolution des vidéos ne doit pas dépasser 320x240 pixels. Le transcodage vidéo n'est pas une tâche agréable, simplement parce qu'il doit être fait. En même temps, sur un ordinateur moderne moyen, cela peut facilement être fait en arrière-plan. De manière générale, pour ne pas tourner autour du pot, je vous informe. Vous pouvez regarder des vidéos sur Zen, et même, probablement, vous en avez besoin. Ce dernier, bien sûr, est facultatif, ne le considérez pas comme une recommandation pour une mise en œuvre obligatoire. Le lecteur lit les vidéos converties en douceur, en douceur et sans aucune question.

En fait, la recette du bonheur vidéo en tandem avec Zen ressemble à ceci : achetez et installez une carte de grande capacité, encodez et copiez-y vos films préférés, et donnez la mémoire du lecteur à la musique. Mettez à jour le contenu de la carte de temps en temps. En voyage, d'ailleurs, il est souvent plus agréable de regarder exactement les bons vieux films, vos films préférés, regardés, révisés, plutôt que d'essayer de se plonger dans les rebondissements de l'intrigue d'un film nouveau et pas forcément bon sous le claquement des roues ou le rugissement des turbines.

Le son de Creative est traditionnellement bon, cependant, comme, peut-être, avec tous les dix principaux fabricants. Mais pour une raison quelconque, c'est à propos de Creative que je rencontre le plus souvent des références à un bon son, "brancher des iPods et autres covons à la ceinture". Pas autrement, le guérilla marketing fonctionne (blague). La qualité sonore de Zen est tout à fait correcte, vous pouvez l'entendre immédiatement et sur presque toutes les musiques de qualité plus ou moins correcte. Les harmoniques de bruit ne sont pas entendues, la musique "joue" assez fort, pour les écouteurs intra-auriculaires quelque part même trop, pour le reste c'est normal. Mais la gamme de réglages est large, le volume peut être facilement ajusté "pour vous-même". Il y a aussi un égaliseur, il aidera ceux qui aiment un son modifié et accentué d'une manière ou d'une autre. L'égaliseur de l'entreprise a été traité sans fanatisme, c'est un cinq bandes.

Les résultats des mesures étaient également assez corrects, pas de surprises. Le graphique de réponse en fréquence (réponse amplitude-fréquence) montre une légère irrégularité aux hautes fréquences. Les experts ayant une audition fine et "accordée" le remarqueront sûrement sur les fichiers de test, tout le monde (y compris l'auteur) ne devrait pas y prêter attention.

Tests sonores dans RightMark Audio Analyzer :

Résultats généraux

< /tr>
Planéité de fréquence (de 40 Hz à 15 kHz), dB : +0,39, -0,64Moyenne
Niveau sonore, dB(A) : -79,3Moyenne
Plage dynamique, dB(A) : 79.3Moyen
Harmonique distorsion, % : 0,0066Très bien
Distorsion d'intermodulation + bruit, % : 0,035Bon
Channel Crosstalk, dB : -79,4Très bien
Intermodulation à 10 kHz, % : 0,038Bon

Note globale : Bien

Réponse en fréquence

Niveau sonore

Conclusions et impressions

Creative, qui ces dernières années n'a cessé de rattraper Apple, Archos ou d'autres sociétés (nous ne parlons, bien sûr, que d'audio-vidéo portable), a finalement sorti un appareil sans regarder en arrière (au moins explicitement) aux autres. Zen a sa propre personnalité, le joueur est reconnaissable. En même temps, il est immédiatement clair à quelle classe il appartient et pour quoi il est "affûté".

C'est vraiment un bon design, un écran lumineux, un bon son. Vous pouvez vous plaindre de la nécessité de recoder des films et de l'absence de connexion à un ordinateur en tant que support de stockage amovible.

En général, le lecteur représente adéquatement une cohorte de compacts "presque PMP" sur mémoire flash, les caractéristiques sont au niveau, et le nom et la réputation du fabricant aideront certainement bien les ventes. De plus, les prix pour le lecteur sont fixés, à mon avis, assez bons. La version 4 Go coûte environ 4 000 roubles dans le commerce de détail de Moscou, pour 8 à environ 5 000.

Examen Zen créatif

Pour la première fois, Zen a été présenté à la toute fin du mois d'août, avant l'exposition IFA, où il a été démontré avec succès à tous ceux qui souffrent. L'appareil a atteint notre marché dans son intégralité au milieu de l'automne et a déjà acquis une popularité décente.

Le lecteur de Creative s'est avéré être dans l'esprit de nombreuses tendances modernes, c'est pourquoi immédiatement après son apparition, il a commencé à être comparé à d'autres modèles à succès, en particulier avec le M6 ​​de Meizu et le D2 de Cowon.

À la base, Zen est un lecteur MP4 moderne typique, selon la terminologie d'Alexey Dorozhin. On retrouve deux caractéristiques principales : un écran de 2 pouces (2,5 pouces) et un repère pour regarder des vidéos. Le reste du "cerclage" pour tous les modèles est varié. Zen n'a pas de contrôle tactile, le circuit est entièrement mécanique, mais le contrôle, comme d'autres représentants des «classiques du genre», est concentré sur le panneau avant, à droite de l'écran, juste sous le pouce. Il y a un emplacement pour les cartes mémoire, car aujourd'hui, il me semble, c'est un must have, une option nécessaire pour les lecteurs vidéo compacts sur mémoire flash. Car, si le propriétaire tient vraiment à regarder des vidéos sur son lecteur, tôt ou tard il n'aura pas assez de mémoire intégrée. De plus, après avoir acheté une carte de grande capacité de 8 ou 16 Mo, il peut éventuellement l'utiliser dans plusieurs appareils de son "écosystème" numérique à la fois : un appareil photo, un caméscope, un ordinateur portable et autres.

Parmi les atouts de Zen, vous pouvez également indiquer les dimensions, l'entreprise repose séparément sur le fait que la longueur, la largeur et la hauteur de l'appareil correspondent presque exactement à une carte en plastique ordinaire. L'image est complétée par le support typique de l'entreprise pour la réception de la radio FM et l'enregistrement d'un signal à partir du microphone intégré.

Malheureusement, les lecteurs MP4 ont des capacités de visionnage vidéo limitées d'une manière ou d'une autre. Cela se manifeste généralement soit par la prise en charge d'un petit nombre de formats, soit par la barre inférieure de la résolution maximale des fichiers, soit par les deux. La raison des limitations est la puissance relativement faible des plates-formes installées dans ces lecteurs, elles ne peuvent tout simplement pas décoder la vidéo haute définition ou enregistrée avec un codec pas trop rapide avec la fréquence d'images souhaitée.

Zen présente également des faiblesses à l'échelle de l'industrie. Le lecteur prend en charge les principaux formats, AVI (DivX/XviD) et Windows Media Video, mais tous les fichiers avec une résolution supérieure à 320x240 devront être transcodés par le logiciel fourni. Dans l'ensemble, il n'y a rien de terrible à cela, j'écrirai plus sur le visionnage de la vidéo dans la section appropriée du matériel.

Le lecteur est installé avec 2, 4, 8 ou 16 Go de mémoire, il peut être étendu, respectivement, en insérant une carte de la capacité requise dans la fente pour carte mémoire. Il est à noter que des options de 32 Go sont déjà disponibles à la commande sur le site officiel. Dès qu'ils apparaîtront dans le commerce de détail, cela placera automatiquement Zen dans la liste des appareils les plus volumineux sur mémoire flash aujourd'hui.

L'équipement du modèle est modeste, sans plus. C'est logique dans le contexte d'une lutte de prix acharnée que Creative mène avec ses concurrents : tous les accessoires sont sortis de l'emballage et sont vendus séparément.

Corps et conception

Les affirmations de la société concernant la taille de "la taille d'une carte de crédit" coïncident complètement avec la situation réelle : le joueur est encore plus petit qu'un visa ordinaire. La hauteur, qui est aussi la largeur, coïncide presque entièrement avec celle de la carte.

L'épaisseur du corps de Zen est également petite, pour correspondre aux autres tailles - le fabricant se repose sur la compacité du modèle, et sur quoi d'autre se reposer, sinon sur les avantages évidents. En chiffres, c'est 12 millimètres. Cependant, pour faire bonne impression, en regardant les chiffres, vous devez probablement peser et mesurer quelque chose pendant la moitié d'une vie.

D'autre part, en noir pur, Zen a l'air assez avantageux, le joueur ne ressemble pas à un jouet, ce que certains modèles de l'entreprise pèchent. Le design de Zen est concis, non dépourvu de minimalisme sain. À mon avis, la décision audacieuse de ne pas mettre en évidence les commandes de couleur est particulièrement réussie. En un coup d'œil, elles se confondent pratiquement avec le corps, ressemblent à une sorte d'ornement.

La disposition des éléments dans le lecteur est tout à fait attendue et, à bien des égards, est standard dans le bon sens. Pourtant, au fil des années d'existence et de développement de l'audio-vidéo portable, certains canons d'ergonomie des lecteurs se sont développés, que même les expérimentateurs audacieux n'osent pas briser, car ils sont imposés par la nature humaine elle-même, par la façon dont les gens utilisent leur gadgets.

La majeure partie du panneau avant est occupée par l'écran, en dessous, exactement au milieu, comme c'est devenu à la mode ces derniers temps, le logo du fabricant est appliqué sur le boîtier. Apparemment, l'affichage ressemble plus à un téléviseur préféré et natif. À droite de l'écran se trouvent les commandes principales. Les côtés arrière et inférieur, ainsi que l'extrémité gauche, sont laissés vides et ne portent pas de charges. L'exception est le petit trou de réinitialisation forcée sur la barre latérale inférieure.

Un emplacement pour les cartes mémoire et un trou pour le microphone intégré sont situés sur le dessus, à mon avis, c'est assez logique. Le lecteur auquel Zen est constamment comparé, Cowon D2, a une fente pour carte en bas, ce qui, à mon avis, n'est pas très pratique et est davantage dû à des raisons techniques qu'à la conception.

Enfin, tous les connecteurs, il y en a deux, pour l'USB et les écouteurs, ainsi que le commutateur de verrouillage d'alimentation sont placés sur le côté droit, à leur place. Bien que, en principe, l'interrupteur d'alimentation se soit mis en place sur le côté gauche du panneau latéral supérieur. Mais, apparemment, Creative en a décidé autrement, ou la carte Zen est construite de telle manière qu'il n'est pas possible d'y placer l'interrupteur.

La qualité de l'étui ne cause aucune plainte, au contraire, elle mérite des éloges. Cependant, presque tous les fabricants plus ou moins notables ont déjà appris à fabriquer des boîtiers de haute qualité, de sorte que l'absence de rugosité à cet égard est déjà considérée comme acquise. Il n'y a pas de jeu entre les deux parties du boîtier l'une par rapport à l'autre, les écarts sont uniformes et minimes partout. Les commandes, qui méritent d'être notées, reposent comme un gant et, tant dans la conception que dans les sensations tactiles, correspondent parfaitement aux impressions positives globales du boîtier.

Gestion

L'histoire des contrôles, je pense, devrait être poursuivie dans cette section. Les commandes Zen sont mécaniques, avec les commandes principales situées sur le panneau avant https://cars45.com.gh/zazR8GhIIKctbSNxJ1BFa4PE, au droite de l'affichage. Là, ils sont situés directement dans la zone de portée du pouce de la main droite. Les boutons sont situés en trois "couches": deux bascules en haut et en bas du bloc de navigation. Celui du haut est chargé d'appeler le menu et de revenir au niveau précédent, celui du bas contient un bouton programmable et un bouton marche-arrêt de lecture. Les deux bascules sont utilisées relativement rarement, la commande principale est une touche à quatre positions avec un bouton de confirmation inscrit dessus.

Les commandes sont bien intégrées dans le design général du lecteur, elles le doivent à leur forme de rectangles aux coins arrondis, elles reprennent donc la forme du corps. Les sensations tactiles issues du travail sont globalement favorables, mais on peut noter une course des boutons assez courte, ça ne ferait pas de mal d'être un peu plus authentique. Sinon, l'image est assez rose, la réaction au pressage est claire, avec un retour tangible et un clic. La taille de la touche quadridirectionnelle, à mon avis, est choisie proche de l'optimum, elle n'est ni grande ni petite, elle devrait convenir à la plupart des utilisateurs.

En général, le système de contrôle du joueur peut être évalué positivement, il est assez confortable et pratique. Ceux qui ne connaissent pas les solutions familières à l'entreprise devront passer quelques minutes à s'y habituer, mais pas plus.

Affichage et menu

Les joueurs de Creative, ceux qui ne sont pas les moins chers, ne se sont pas plaints de leurs affichages ces derniers temps. Apparemment, l'entreprise est bien consciente qu'aujourd'hui, pour un joueur légèrement différent des modèles de base, l'affichage est presque la chose la plus importante. Je me souviens encore du magnifique écran Zen Vision, qui était en avance sur son temps à bien des égards. Ce n'est que maintenant que la résolution VGA dans PMP est déjà devenue monnaie courante. Et puis, il y a quelques années, l'écran a fait une très forte impression.

Cela ne veut pas dire que l'écran Zen est en quelque sorte époustouflant ou très remarquable, mais l'image qu'il contient est très belle. Les couleurs sont juteuses, saturées, Creative fournit traditionnellement à ses joueurs de beaux écrans de démarrage (même si ce n'est qu'à mon avis) et le fait bien: un bon écran de démarrage par défaut démontrera facilement les capacités de l'affichage immédiatement après l'avoir allumé, au moins dans le magasin. Il est possible de régler la luminosité. Une valeur moyenne de 50 % est généralement optimale, l'image semble lumineuse et contrastée.

L'affichage est construit sur une matrice TFT avec une résolution de 320x240 pixels, c'est la norme d'aujourd'hui, cela a déjà duré assez longtemps et continuera. C'est avec cette résolution que commence une visualisation relativement confortable de la vidéo et de la lecture de texte. En un mot, l'affichage de Zen est dans l'air du temps, il ne prend pas d'avance et ne se laisse pas distancer par ses concurrents.

Le menu principal du lecteur a une organisation verticale, cependant, on ne sait pas pourquoi, pas une organisation transversale. C'est-à-dire qu'après avoir fait défiler jusqu'au dernier élément, vous ne pourrez pas continuer immédiatement à partir du haut, vous devrez revenir en arrière dans la liste.

Il convient de dire quelques mots sur la solution de menu graphique, car elle se démarque des autres solutions. Chacune des sections est représentée par de grandes icônes graphiques. Les icônes ne sont pas animées et sont dessinées dans des tons de gris, alors qu'elles "accrochent le regard", s'apparentant à certains produits des designers d'Apple. Les icônes sont dessinées de manière très fluide, brillante, "délicieuse". La progression des Creative designers est évidente, il reste à leur souhaiter de garder le même cap à l'avenir.

Contenu du menu : microphone, photos, musique, vidéos, radio FM, extras, carte mémoire, système. Veuillez noter que la disposition des éléments est plutôt non standard, l'élément principal, Musique, se trouve au milieu de la liste. Par défaut, le joueur charge un menu dans lequel cet élément particulier est sélectionné, donc en fonction des autres éléments dont l'utilisateur a besoin, il fera défiler vers le haut ou vers le bas. Cette simple division du menu en deux parties permet d'économiser des clics et de réduire le temps d'accès à l'élément ou au paramètre souhaité. À première vue, cela semble extrêmement simple, mais de telles bagatelles constituent l'ergonomie de l'interface de tout appareil électronique.

< td>
< /td>

Пункты microphone, photos, musique, vidéos, radio FM соответственно переключают zen в режимы записи сигнала с микрофона просмотра фото, прослушивания музыки и радиопрограмм. В Extras можно посмотреть текущие время и дату, а также записи органазайзера. Пункт Carte mémoire, Как ясно из названия, позволяет работать с вставленной картой памяти, просматривать и прослушивать записанные на неее файлы. Наконец, раздел System содержит стандартные системные настройки, от эквалайзера до яркосЂи дстройки,

< td>

Une solution de menu graphique intéressante mérite une mention spéciale. Lorsque vous sélectionnez un élément, en règle générale, vous "entrez" dans la section, une liste d'éléments ou d'icônes graphiques apparaît à l'écran. C'est ainsi que cela se produit généralement dans tout équipement portable, des enregistreurs vocaux aux téléphones portables. Le menu Zen a une solution graphique intéressante. Lorsque vous sélectionnez une section, la liste des éléments apparaît directement au-dessus de l'image précédente, sur un fond graphique sombre. Il a l'air sympa et apporte quelques points supplémentaires bien mérités aux concepteurs d'interface de Creative.

Quant au menu du lecteur, il est organisé à peu près de la même manière que les commandes. Autrement dit, en principe, tout est clair, compréhensible et clair, mais certaines nuances sont propres à Creative. C'est plus bien que mal, car à l'ère de l'unification universelle, quelques traits distinctifs, dans les limites de la décence, n'interfèrent en rien avec aucun produit.

Connexion électrique et PC

Il est grand temps d'arrêter d'écrire sur le fait que tel ou tel appareil est équipé d'une batterie intégrée, à l'exception des échantillons les plus rares alimentés par batterie. Je pense avoir vu une batterie amovible à remplacer il y a environ un an et demi dans un gros et cher PMP d'Archos. Force est de constater que Zen ne sort pas de la série générale. La société, à juste titre, estime toutefois que les utilisateurs ne sont pas censés connaître la capacité de la batterie en milliampères-heures, seul le temps de fonctionnement approximatif suffit. Pour Zen, c'est 25 heures d'audio et 5 heures de vidéo. Les chiffres sont assez décents et bien réels. En cours de test, l'appareil n'a fonctionné que pendant environ 20 heures, après avoir passé tous les tests habituels avec une commutation constante de différents modes, une navigation dans le menu, un rétroéclairage qui ne s'éteint pas pendant des dizaines de minutes, etc.< /p>

Traditionnellement, pour les produits Creative, Zen est connecté à l'ordinateur via l'interface MTP, c'est-à-dire que vous avez besoin d'un gestionnaire de programme pour copier les fichiers. Cependant, si les pilotes nécessaires sont déjà installés dans le système, il sera possible de copier les fichiers via "Poste de travail", l'icône du périphérique souhaité y apparaîtra. Auparavant, dans ce cas, la mémoire du lecteur n'était pas disponible pour transporter une partie des fichiers, car seuls les formats pris en charge par le lecteur étaient copiés, dont la liste est évidemment sérieusement limitée par rapport à la variété bureautique. Maintenant, la grâce est venue, vous pouvez, par exemple, emporter un rapport trimestriel ou votre présentation préférée dans le lecteur. D'un autre côté, la vitesse de copie n'apporte pas beaucoup de joie, n'atteignant que quelques mégaoctets par seconde. Le résultat est globalement satisfaisant.

Fonctions supplémentaires

Il est dommage que Creative n'ait pas fourni de fonctionnalités d'affichage de texte. Toujours est-il que sur un écran de deux pouces et demi, il est déjà possible de lire des livres avec du péché en deux. Parmi les autres fonctionnalités, le lecteur bénéficie de la visualisation standard des photos, ainsi que d'un enregistreur vocal avec radio.

Le confort de visionnage des photos est dans la plupart des cas directement lié à l'affichage, mais ici le Zen est tout à fait correct. En conséquence, les photos sont belles, détaillées. Cependant, leur vitesse de chargement est plutôt faible pour un appareil sur mémoire flash, ce serait plus dans la lignée du PMP sur disque dur. Lorsque vous sélectionnez la section appropriée, le lecteur affiche d'abord le contenu du dossier correspondant en mémoire, et lorsque vous sélectionnez le sous-dossier souhaité - une matrice de 20 vignettes. Leur nombre correspond en principe à la taille et à la résolution de l'écran, il n'y a rien à redire.

< td>
< /td>

L'enregistreur enregistre comme prévu, il est conçu pour ceux qui ne sont profondément, disons, pas intéressés par le format, la qualité, le débit et le taux d'échantillonnage des fichiers enregistrés. En général, pour les consommateurs normaux. Pour tous les autres, je vous informe que l'enregistrement est réalisé au format WAV avec un débit binaire de 64 Kbps et un taux d'échantillonnage de 16 kHz.

Bien sûr, Zen se concentre sur le visionnage de vidéos, cela est souligné par le fabricant, l'idée de regarder des vidéos est suggérée par un affichage de haute qualité et l'élément correspondant dans le menu. Mais, malheureusement, les lecteurs compacts flash d'aujourd'hui n'atteignent pas les lecteurs vidéo portables "adultes", bien que relativement peu. J'ai déjà écrit sur la raison ci-dessus - il n'y a pas assez de puissance de calcul. Il y a une idée que lorsque les écrans PMP de cinq pouces commencent à afficher 720 x 1080 pixels de vidéo HD, les "enfants" auront juste le reste.

Zen fait référence aux vidéos en tant que fichiers WMV et AVI. La principale limitation, comme nous l'avons déjà signalé ci-dessus, est que la résolution des vidéos ne doit pas dépasser 320x240 pixels. Le transcodage vidéo n'est pas une tâche agréable, simplement parce qu'il doit être fait. En même temps, sur un ordinateur moderne moyen, cela peut facilement être fait en arrière-plan. De manière générale, pour ne pas tourner autour du pot, je vous informe. Vous pouvez regarder des vidéos sur Zen, et même, probablement, vous en avez besoin. Ce dernier, bien sûr, est facultatif, ne le considérez pas comme une recommandation pour une mise en œuvre obligatoire. Le lecteur lit les vidéos converties en douceur, en douceur et sans aucune question.

En fait, la recette du bonheur vidéo en tandem avec Zen ressemble à ceci : achetez et installez une carte de grande capacité, encodez et copiez-y vos films préférés, et donnez la mémoire du lecteur à la musique. Mettez à jour le contenu de la carte de temps en temps. En voyage, d'ailleurs, il est souvent plus agréable de regarder exactement les bons vieux films, vos films préférés, regardés, révisés, plutôt que d'essayer de se plonger dans les rebondissements de l'intrigue d'un film nouveau et pas forcément bon sous le claquement des roues ou le rugissement des turbines.

Le son de Creative est traditionnellement bon, cependant, comme, peut-être, avec tous les dix principaux fabricants. Mais pour une raison quelconque, c'est à propos de Creative que je rencontre le plus souvent des références à un bon son, "brancher des iPods et autres covons à la ceinture". Pas autrement, le guérilla marketing fonctionne (blague). La qualité sonore de Zen est tout à fait correcte, vous pouvez l'entendre immédiatement et sur presque toutes les musiques de qualité plus ou moins correcte. Les harmoniques de bruit ne sont pas entendues, la musique "joue" assez fort, pour les écouteurs intra-auriculaires quelque part même trop, pour le reste c'est normal. Mais la plage de réglages est large, le volume est facile à reconstruire "par soi-même". Il y a aussi un égaliseur, il aidera ceux qui aiment un son modifié et accentué d'une manière ou d'une autre. L'égaliseur de l'entreprise a été traité sans fanatisme, c'est un cinq bandes.

Les résultats des mesures étaient également assez corrects, pas de surprises. Le graphique de réponse en fréquence (réponse amplitude-fréquence) montre une légère irrégularité aux hautes fréquences. Les experts ayant une audition fine et "accordée" le remarqueront sûrement sur les fichiers de test, tout le monde (y compris l'auteur) ne devrait pas y prêter attention.

Tests sonores dans RightMark Audio Analyzer :

Résultats généraux

< /tr>
Planéité de fréquence (de 40 Hz à 15 kHz), dB : +0,39, -0,64Moyenne
Niveau sonore, dB(A) : -79,3Moyenne
Plage dynamique, dB(A) : 79.3Moyen
Harmonique distorsion, % : 0,0066Très bien
Distorsion d'intermodulation + bruit, % : 0,035Bon
Channel Crosstalk, dB : -79,4Très bien
Intermodulation à 10 kHz, % : 0,038Bon

Note globale : Bien

Réponse en fréquence

Niveau sonore

Conclusions et impressions

Creative, qui ces dernières années n'a cessé de rattraper Apple, Archos ou d'autres sociétés (nous ne parlons, bien sûr, que d'audio-vidéo portable), a finalement sorti un appareil sans regarder en arrière (au moins explicitement) aux autres. Zen a sa propre personnalité, le joueur est reconnaissable. En même temps, il est immédiatement clair à quelle classe il appartient et pour quoi il est "affûté".

C'est vraiment un bon design, un écran lumineux, un bon son. Vous pouvez vous plaindre de la nécessité de recoder des films et de l'absence de connexion à un ordinateur en tant que support de stockage amovible.

En général, le lecteur représente adéquatement une cohorte de compacts "presque PMP" sur mémoire flash, les caractéristiques sont au niveau, et le nom et la réputation du fabricant aideront certainement bien les ventes. De plus, les prix pour le lecteur sont fixés, à mon avis, assez bons. La version 4 Go coûte environ 4 000 roubles dans le commerce de détail de Moscou, pour 8 à environ 5 000.

Examen Zen créatif

Pour la première fois, Zen a été présenté à la toute fin du mois d'août, avant l'exposition IFA, où il a été démontré avec succès à tous ceux qui souffrent. L'appareil a atteint notre marché dans son intégralité au milieu de l'automne et a déjà acquis une popularité décente.

Le lecteur de Creative s'est avéré être dans l'esprit de nombreuses tendances modernes, c'est pourquoi immédiatement après son apparition, il a commencé à être comparé à d'autres modèles à succès, en particulier avec le M6 ​​de Meizu et le D2 de Cowon.

À la base, Zen est un lecteur MP4 moderne typique, selon la terminologie d'Alexey Dorozhin. On retrouve deux caractéristiques principales : un écran de 2 pouces (2,5 pouces) et un repère pour regarder des vidéos. Le reste du "cerclage" pour tous les modèles est varié. Zen n'a pas de contrôle tactile, le circuit est entièrement mécanique, mais le contrôle, comme d'autres représentants des «classiques du genre», est concentré sur le panneau avant, à droite de l'écran, juste sous le pouce. Il y a un emplacement pour les cartes mémoire, car aujourd'hui, il me semble, c'est un must have, une option nécessaire pour les lecteurs vidéo compacts sur mémoire flash. Car, si le propriétaire tient vraiment à regarder des vidéos sur son lecteur, tôt ou tard il n'aura pas assez de mémoire intégrée. De plus, après avoir acheté une carte de grande capacité de 8 ou 16 Mo, il peut éventuellement l'utiliser dans plusieurs appareils de son "écosystème" numérique à la fois : un appareil photo, un caméscope, un ordinateur portable et autres.

Parmi les atouts de Zen, vous pouvez également indiquer les dimensions, l'entreprise repose séparément sur le fait que la longueur, la largeur et la hauteur de l'appareil correspondent presque exactement à une carte en plastique ordinaire. L'image est complétée par le support typique de l'entreprise pour la réception de la radio FM et l'enregistrement d'un signal à partir du microphone intégré.

Malheureusement, les lecteurs MP4 ont des capacités de visionnage vidéo limitées d'une manière ou d'une autre. Cela se manifeste généralement soit par la prise en charge d'un petit nombre de formats, soit par la barre inférieure de la résolution maximale des fichiers, soit par les deux. La raison des limitations est la puissance relativement faible des plates-formes installées dans ces lecteurs, elles ne peuvent tout simplement pas décoder la vidéo haute définition ou enregistrée avec un codec pas trop rapide avec la fréquence d'images souhaitée.

Zen présente également des faiblesses à l'échelle de l'industrie. Le lecteur prend en charge les principaux formats, AVI (DivX/XviD) et Windows Media Video, mais tous les fichiers avec une résolution supérieure à 320x240 devront être transcodés par le logiciel fourni. Dans l'ensemble, il n'y a rien de terrible à cela, j'écrirai plus sur le visionnage de la vidéo dans la section appropriée du matériel.

Le lecteur est installé avec 2, 4, 8 ou 16 Go de mémoire, il peut être étendu, respectivement, en insérant une carte de la capacité requise dans la fente pour carte mémoire. Il est à noter que des options de 32 Go sont déjà disponibles à la commande sur le site officiel. Dès qu'ils apparaîtront dans le commerce de détail, cela placera automatiquement Zen dans la liste des appareils les plus volumineux sur mémoire flash aujourd'hui.

L'équipement du modèle est modeste, sans plus. C'est logique dans le contexte d'une lutte de prix acharnée que Creative mène avec ses concurrents : tous les accessoires sont sortis de l'emballage et sont vendus séparément.

Corps et conception

Les affirmations de la société concernant la taille de "la taille d'une carte de crédit" coïncident complètement avec la situation réelle : le joueur est encore plus petit qu'un visa ordinaire. La hauteur, qui est aussi la largeur, coïncide presque entièrement avec celle de la carte.

L'épaisseur du corps de Zen est également petite, pour correspondre aux autres tailles - le fabricant se repose sur la compacité du modèle, et sur quoi d'autre se reposer, sinon sur les avantages évidents. En chiffres, c'est 12 millimètres. Cependant, pour faire bonne impression, en regardant les chiffres, vous devez probablement peser et mesurer quelque chose pendant la moitié d'une vie.

En réalité, le boîtier Zen fait bonne impression, dans ce cas particulier il a dépassé mes attentes, car je m'attendais à un modèle très similaire au budget et donc fabriqué sans fioritures Zen Stone et Stone Plus.

Le lecteur tient fermement et facilement dans la paume de votre main, vous pouvez littéralement le tenir avec deux doigts. Un revêtement légèrement rugueux au dos du boîtier, rappelant le toucher doux, contribue à une prise en main ferme. Les doigts, même légèrement mouillés, glissent nettement moins dessus que sur du plastique lisse ordinaire. Celui-ci, uniquement avec une finition brillante, est utilisé pour la face avant de Zen.

Aujourd'hui, le fabricant ne propose qu'un seul jeu de couleurs, un lecteur entièrement noir. Ce n'est pas très similaire à Creative, généralement la société essaie de créer quelques options de couleurs "amusantes" et quelques options de couleurs "adultes" pour les modèles populaires ou populaires. Peut-être verrons-nous Zen dans d'autres couleurs, ou peut-être que l'entreprise a décidé de cette manière de donner au joueur un look sérieux et solide. Eh bien, au moins sur cette vague, ils n'ont pas ajouté d'argent au noir, car cette combinaison a vraiment fait grincer des dents pour tout le monde, designers, acheteurs et critiques.

D'autre part, en noir pur, Zen a l'air assez avantageux, le joueur ne ressemble pas à un jouet, ce que certains modèles de l'entreprise pèchent. Le design de Zen est concis, non dépourvu de minimalisme sain. À mon avis, la décision audacieuse de ne pas mettre en évidence les commandes de couleur est particulièrement réussie. En un coup d'œil, elles se confondent pratiquement avec le corps, ressemblent à une sorte d'ornement.

La disposition des éléments dans le lecteur est tout à fait attendue et, à bien des égards, est standard dans le bon sens. Pourtant, au fil des années d'existence et de développement de l'audio-vidéo portable, certains canons d'ergonomie des lecteurs se sont développés, que même les expérimentateurs audacieux n'osent pas briser, car ils sont imposés par la nature humaine elle-même, par la façon dont les gens utilisent leur gadgets.

La majeure partie du panneau avant est occupée par l'écran, en dessous, exactement au milieu, comme c'est devenu à la mode ces derniers temps, le logo du fabricant est appliqué sur le boîtier. Apparemment, l'affichage ressemble plus à un téléviseur préféré et natif. À droite de l'écran se trouvent les commandes principales. Les côtés arrière et inférieur, ainsi que l'extrémité gauche, sont laissés vides et ne portent pas de charges. L'exception est le petit trou de réinitialisation forcée sur la barre latérale inférieure.

Un emplacement pour les cartes mémoire et un trou pour le microphone intégré sont situés sur le dessus, à mon avis, c'est assez logique. Le lecteur auquel Zen est constamment comparé, Cowon D2, a une fente pour carte en bas, ce qui, à mon avis, n'est pas très pratique et est davantage dû à des raisons techniques qu'à la conception.

Enfin, tous les connecteurs, il y en a deux, pour l'USB et les écouteurs, ainsi que le commutateur de verrouillage d'alimentation sont placés sur le côté droit, à leur place. Bien que, en principe, l'interrupteur d'alimentation se soit mis en place sur le côté gauche du panneau latéral supérieur. Mais, apparemment, Creative en a décidé autrement, ou la carte Zen est construite de telle manière qu'il n'est pas possible d'y placer l'interrupteur.

La qualité de l'étui ne cause aucune plainte, au contraire, elle mérite des éloges. Cependant, presque tous les fabricants plus ou moins notables ont déjà appris à fabriquer des boîtiers de haute qualité, de sorte que l'absence de rugosité à cet égard est déjà considérée comme acquise. Il n'y a pas de jeu entre les deux parties du boîtier l'une par rapport à l'autre, les écarts sont uniformes et minimes partout. Les commandes, qui méritent d'être notées, reposent comme un gant et, tant dans la conception que dans les sensations tactiles, correspondent parfaitement aux impressions positives globales du boîtier.

Gestion

L'histoire des contrôles, je pense, devrait déjà être poursuivie dans cette section. Zen dispose d'une commande mécanique, les principaux organes sont concentrés sur https://cars45.com.gh/zazR8GhIIKctbSNxJ1BFa4PE de la face avant, à droite de l'écran. Là, ils sont situés directement dans la zone de portée du pouce de la main droite. Les boutons sont situés en trois "couches": deux bascules en haut et en bas du bloc de navigation. Celui du haut est chargé d'appeler le menu et de revenir au niveau précédent, celui du bas contient un bouton programmable et un bouton marche-arrêt de lecture. Les deux bascules sont utilisées relativement rarement, la commande principale est une touche à quatre positions avec un bouton de confirmation inscrit dessus.

L'histoire des organes directeurs, je pense, devrait être poursuivie dans cette section. Zen a un contrôle mécanique, les organes principaux sont concentrés sur https://cars45.com.gh/zazR8GhIIKctbSNxJ1BFa4PE https://cars45.com.gh/zazR8GhIIKctbSNxJ1BFa4PE panneau avant, à droite de l'écran. Là, ils sont situés directement dans la zone de portée du pouce de la main droite. Les boutons sont situés en trois "couches": deux bascules en haut et en bas du bloc de navigation. Celui du haut est chargé d'appeler le menu et de revenir au niveau précédent, celui du bas contient un bouton programmable et un bouton marche-arrêt de lecture. Les deux bascules sont utilisées relativement rarement, la commande principale est une touche à quatre positions avec un bouton de confirmation inscrit dessus.

Les commandes sont bien intégrées dans le design général du lecteur, elles le doivent à leur forme de rectangles aux coins arrondis, elles reprennent donc la forme du corps. Les sensations tactiles issues du travail sont globalement favorables, mais on peut noter une course des boutons assez courte, ça ne ferait pas de mal d'être un peu plus authentique. Sinon, l'image est assez rose, la réaction au pressage est claire, avec un retour tangible et un clic. La taille de la touche quadridirectionnelle, à mon avis, est choisie proche de l'optimum, elle n'est ni grande ni petite, elle devrait convenir à la plupart des utilisateurs.

En général, le système de contrôle du joueur peut être évalué positivement, il est assez confortable et pratique. Ceux qui ne connaissent pas les solutions familières à l'entreprise devront passer quelques minutes à s'y habituer, mais pas plus.

Affichage et menu

Les joueurs de Creative, ceux qui ne sont pas les moins chers, ne se sont pas plaints de leurs affichages ces derniers temps. Apparemment, l'entreprise est bien consciente qu'aujourd'hui, pour un joueur légèrement différent des modèles de base, l'affichage est presque la chose la plus importante. Je me souviens encore du magnifique écran Zen Vision, qui était en avance sur son temps à bien des égards. Ce n'est que maintenant que la résolution VGA dans PMP est déjà devenue monnaie courante. Et puis, il y a quelques années, l'écran a fait une très forte impression.

Cela ne veut pas dire que l'écran Zen est en quelque sorte époustouflant ou très proéminent, mais l'image qu'il contient est très belle. Les couleurs sont juteuses, saturées, Creative fournit traditionnellement à ses joueurs de beaux écrans de démarrage (même si ce n'est qu'à mon avis) et le fait bien: un bon écran de démarrage par défaut démontrera facilement les capacités de l'affichage immédiatement après l'avoir allumé, au moins dans le magasin. Il est possible de régler la luminosité. Une valeur moyenne de 50 % est généralement optimale, l'image semble lumineuse et contrastée.

L'affichage est construit sur une matrice TFT avec une résolution de 320x240 pixels, c'est la norme d'aujourd'hui, cela a déjà duré assez longtemps et continuera. C'est avec cette résolution que commence une visualisation relativement confortable de la vidéo et de la lecture de texte. En un mot, l'affichage de Zen est dans l'air du temps, il ne prend pas d'avance et ne se laisse pas distancer par ses concurrents.

Le menu principal du lecteur a une organisation verticale, cependant, on ne sait pas pourquoi, pas une organisation transversale. C'est-à-dire qu'après avoir fait défiler jusqu'au dernier élément, vous ne pourrez pas continuer immédiatement à partir du haut, vous devrez revenir en arrière dans la liste.

Il convient de dire quelques mots sur la solution de menu graphique, car elle se démarque des autres solutions. Chacune des sections est représentée par de grandes icônes graphiques. Les icônes ne sont pas animées et sont dessinées dans des tons de gris, alors qu'elles "accrochent le regard", s'apparentant à certains produits des designers d'Apple. Les icônes sont dessinées de manière très fluide, brillante, "délicieuse". La progression des Creative designers est évidente, il reste à leur souhaiter de garder le même cap à l'avenir.

Contenu du menu : microphone, photos, musique, vidéos, radio FM, extras, carte mémoire, système. Veuillez noter que la disposition des éléments est plutôt non standard, l'élément principal, Musique, se trouve au milieu de la liste. Par défaut, le joueur charge un menu dans lequel cet élément particulier est sélectionné, donc en fonction des autres éléments dont l'utilisateur a besoin, il fera défiler vers le haut ou vers le bas. Cette simple division du menu en deux parties permet d'économiser des clics et de réduire le temps d'accès à l'élément ou au paramètre souhaité. À première vue, cela semble extrêmement simple, mais de telles bagatelles constituent l'ergonomie de l'interface de tout appareil électronique.

Les éléments Microphone, Photos, Musique, Vidéos, Radio FM basculent respectivement Zen vers les modes d'enregistrement d'un signal à partir d'un microphone, de visualisation de photos, d'écoute de musique et de programmes radio. Dans Extras, vous pouvez voir l'heure et la date actuelles, ainsi que les entrées de l'organisateur. L'élément Carte mémoire, comme son nom l'indique, vous permet de travailler avec la carte mémoire insérée, de visualiser et d'écouter les fichiers enregistrés dessus. Enfin, la section Système contient les paramètres système standard, de l'égaliseur à la luminosité de l'écran.

Une solution de menu graphique intéressante mérite une mention spéciale. Lorsque vous sélectionnez un élément, en règle générale, vous entrez dans la section, une liste d'éléments ou d'icônes graphiques apparaît à l'écran. C'est ainsi que cela se produit généralement dans tout équipement portable, des enregistreurs vocaux aux téléphones portables. Le menu Zen a une solution graphique intéressante. Lorsque vous sélectionnez une section, la liste des éléments apparaît directement au-dessus de l'image précédente, sur un fond graphique sombre. Il a l'air sympa et apporte aux concepteurs d'interface de Creative deux autres points bien mérités dans la tirelire.

Quant au menu du lecteur, il est organisé à peu près de la même manière que les commandes. Autrement dit, en principe, tout est clair, compréhensible et clair, mais certaines nuances sont propres à Creative. C'est plus bien que mal, car à l'ère de l'unification universelle, quelques traits distinctifs, dans les limites de la décence, n'interfèrent en rien avec aucun produit.

Connexion électrique et PC

Il est grand temps d'arrêter d'écrire sur le fait que tel ou tel appareil est équipé d'une batterie intégrée, à l'exception des échantillons les plus rares alimentés par batterie. Je pense avoir vu une batterie amovible qui doit être remplacée il y a environ un an et demi dans un grand et coûteux PMP d'Archos. Force est de constater que Zen ne sort pas de la série générale. La société, à juste titre, estime cependant que les utilisateurs ne sont pas censés connaître la capacité de la batterie en milliampères-heures, seul le temps de fonctionnement approximatif suffit. Pour Zen, c'est 25 heures d'audio et 5 heures de vidéo. Les chiffres sont assez décents et bien réels. En cours de test, l'appareil n'a fonctionné que pendant environ 20 heures, après avoir passé tous les tests habituels avec une commutation constante de différents modes, une navigation dans le menu, un rétroéclairage qui ne s'éteint pas pendant des dizaines de minutes, etc.< /p>

Traditionnellement, pour les produits Creative, Zen est connecté à l'ordinateur via l'interface MTP, c'est-à-dire que vous avez besoin d'un gestionnaire de programme pour copier les fichiers. Cependant, si les pilotes nécessaires sont déjà installés dans le système, il sera possible de copier les fichiers via "Poste de travail", l'icône du périphérique souhaité y apparaîtra. Auparavant, dans ce cas, la mémoire du lecteur n'était pas disponible pour transporter une partie des fichiers, car seuls les formats pris en charge par le lecteur étaient copiés, dont la liste est évidemment sérieusement limitée par rapport à la variété bureautique. Maintenant, la grâce est venue, vous pouvez, par exemple, emporter un rapport trimestriel ou votre présentation préférée dans le lecteur. D'un autre côté, la vitesse de copie n'apporte pas beaucoup de joie, n'atteignant que quelques mégaoctets par seconde. Le résultat est globalement satisfaisant.

Fonctions supplémentaires

Il est dommage que Creative n'ait pas fourni de moyen d'afficher le texte. Toujours est-il que sur un écran de deux pouces et demi, il est déjà possible de lire des livres avec du péché en deux. Parmi les autres fonctionnalités, le lecteur bénéficie de la visualisation standard des photos, ainsi que d'un enregistreur vocal avec radio.

Le confort de visionnage des photos est dans la plupart des cas directement lié à l'affichage, mais ici le Zen est tout à fait correct. En conséquence, les photos sont belles, détaillées. Cependant, leur vitesse de chargement est plutôt faible pour un appareil sur mémoire flash, ce serait plus dans la lignée du PMP sur disque dur. Lorsque vous sélectionnez la section appropriée, le lecteur affiche d'abord le contenu du dossier correspondant en mémoire, et lorsque vous sélectionnez le sous-dossier souhaité - une matrice de 20 vignettes. Leur nombre correspond en principe à la taille et à la résolution de l'écran, il n'y a rien à redire.

L'enregistreur enregistre comme prévu, il est conçu pour ceux qui ne sont profondément, disons, pas intéressés par le format, la qualité, le débit et le taux d'échantillonnage des fichiers enregistrés. En général, pour les consommateurs normaux. Pour tous les autres, je vous informe que l'enregistrement est réalisé au format WAV avec un débit binaire de 64 Kbps et un taux d'échantillonnage de 16 kHz.

Enfin, la radio. Le lecteur a un tuner ordinaire, les fabricants ne veulent pas faire de progrès dans ce domaine, même aujourd'hui, vous voyez rarement RDS qui échoue. Ce qui est bien, c'est le nombre de cellules pour les fréquences des stations, le joueur en a plus d'une trentaine, assez pour toute la gamme de Moscou. Je note également la sensibilité lors du réglage automatique, le lecteur "attrape" littéralement tout. L'interférence, qui est encore une fois bonne, n'est pas prise pour les signaux de station et n'est pas stockée en mémoire. En un mot, le contrôle facial à l'antenne fonctionne.

Vidéo et musique

La vidéo aujourd'hui devient une nouvelle musique dans le sens où auparavant un lecteur ne pouvait pas avoir une radio, un enregistreur vocal et un écran en général, mais il était obligé de jouer de la musique. Bientôt, semble-t-il, une situation similaire se développera en ce qui concerne la vidéo, à l'exception des modèles les plus simples d'audio portable. De nombreux facteurs y contribuent, de la baisse du prix de la mémoire flash au développement de l'Internet haut débit et des services de diffusion de contenus (vidéos) aux utilisateurs finaux (propriétaires d'appareils portables).

Bien sûr, Zen se concentre sur le visionnage de vidéos, cela est souligné par le fabricant, l'idée de regarder des vidéos est suggérée par un affichage de haute qualité et l'élément correspondant dans le menu. Mais, malheureusement, les lecteurs compacts flash d'aujourd'hui n'atteignent pas les lecteurs vidéo portables "adultes", bien que relativement peu. J'ai déjà écrit sur la raison ci-dessus - il n'y a pas assez de puissance de calcul. Il y a une idée que lorsque les écrans PMP de cinq pouces commencent à afficher 720 x 1080 pixels de vidéo HD, les "enfants" auront juste le reste.

Zen fait référence aux vidéos en tant que fichiers WMV et AVI. La principale limitation, comme nous l'avons déjà signalé ci-dessus, est que la résolution des vidéos ne doit pas dépasser 320x240 pixels. Le transcodage vidéo n'est pas une tâche agréable, simplement parce qu'il doit être fait. En même temps, sur un ordinateur moderne moyen, cela peut facilement être fait en arrière-plan. De manière générale, pour ne pas tourner autour du pot, je vous informe. Vous pouvez regarder des vidéos sur Zen, et même, probablement, vous en avez besoin. Ce dernier, bien sûr, est facultatif, ne le considérez pas comme une recommandation pour une mise en œuvre obligatoire. Le lecteur lit les vidéos converties en douceur, en douceur et sans aucune question.

En fait, la recette du bonheur vidéo en tandem avec Zen ressemble à ceci : achetez et installez une carte de grande capacité, encodez et copiez-y vos films préférés, et donnez la mémoire du lecteur à la musique. Mettez à jour le contenu de la carte de temps en temps. En voyage, d'ailleurs, il est souvent plus agréable de regarder exactement les bons vieux films, vos films préférés, regardés, révisés, plutôt que d'essayer de se plonger dans les rebondissements de l'intrigue d'un film nouveau et pas forcément bon sous le claquement des roues ou le rugissement des turbines.

Le son de Creative est traditionnellement bon, cependant, comme, peut-être, avec tous les dix principaux fabricants. Mais pour une raison quelconque, c'est à propos de Creative que je rencontre le plus souvent des références à un bon son, "brancher des iPods et autres covons à la ceinture". Pas autrement, le guérilla marketing fonctionne (blague). La qualité sonore de Zen est tout à fait correcte, vous pouvez l'entendre immédiatement et sur presque toutes les musiques de qualité plus ou moins correcte. Les harmoniques de bruit ne sont pas entendues, la musique "joue" assez fort, pour les écouteurs intra-auriculaires quelque part même trop, pour le reste c'est normal. Mais la gamme de réglages est large, le volume peut être facilement ajusté "pour vous-même". Il y a aussi un égaliseur, il aidera ceux qui aiment un son modifié et accentué d'une manière ou d'une autre. L'égaliseur de l'entreprise a été traité sans fanatisme, c'est un cinq bandes.

Les résultats des mesures étaient également assez corrects, pas de surprises. Le graphique de réponse en fréquence (réponse amplitude-fréquence) montre une légère irrégularité aux hautes fréquences. Sûrement, les spécialistes avec une audition fine et "accordée" le remarqueront sur les fichiers de test, tout le monde (y compris l'auteur) ne devrait pas y prêter attention.

Tests sonores dans RightMark Audio Analyzer :

Résultats généraux

Planéité de fréquence (de 40 Hz à 15 kHz), dB : +0,39, -0,64 Niveau de bruit moyen, dB (A) : -79,3 Plage dynamique moyenne, dB (A) : 79,3 Distorsion harmonique moyenne, % : 0,0066 Très bonne Distorsion d'intermodulation + bruit, % : 0,035Bonne Interpénétration des canaux, dB : -79,4Très bonne Intermodulation à 10 kHz, % : 0,038Bonne


Note globale : Bien

Réponse en fréquence

Niveau sonore

Conclusions et impressions

Creative, qui ces dernières années n'a cessé de rattraper Apple, Archos ou d'autres sociétés (nous ne parlons, bien sûr, que d'audio-vidéo portable), a finalement sorti un appareil sans regarder en arrière (au moins explicitement) aux autres. Zen a sa propre personnalité, le joueur est reconnaissable. En même temps, il est immédiatement clair à quelle classe il appartient et pour quoi il est "affûté".

C'est vraiment un bon design, un écran lumineux, un bon son. Vous pouvez vous plaindre de la nécessité de recoder des films et de l'absence de connexion à un ordinateur en tant que support de stockage amovible.

En général, le lecteur représente adéquatement une cohorte de compacts "presque PMP" sur mémoire flash, les caractéristiques sont au niveau, et le nom et la réputation du fabricant aideront certainement bien les ventes. De plus, les prix pour le lecteur sont fixés, à mon avis, assez bons. La version 4 Go coûte environ 4 000 roubles dans le commerce de détail de Moscou, pour 8 à environ 5 000.