Test du casque Hippo VB

Les produits de la société coréenne Hippo sont très appréciés aussi bien dans le pays que dans les pays occidentaux. Cela est dû en partie à l'assemblage solide et aux matériaux de haute qualité utilisés dans la fabrication des écouteurs. Les consommateurs notent également un excellent rapport prix/qualité sonore. Ce modèle ne fait pas exception, en plus, il possède une caractéristique technique intéressante - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences, mais avant tout. Commençons par l'emballage.

Emballage et accessoires

Les écouteurs Hippo VB sont livrés dans une boîte rectangulaire, décorée en noir et orange. Ce sont les couleurs traditionnelles de l'entreprise, ainsi que leur logo - le visage d'un hippopotame content et souriant, nous appelons cet animal un hippopotame (répertorié dans le Livre rouge ?). À l'intérieur de la boîte - un étui rigide, trois paires d'embouts, trois paires de modules pour régler le niveau des basses (ou, de manière simple, les ports des basses), une pince à linge pour fixer le fil et les écouteurs eux-mêmes, qui sont soigneusement rangés dans une forme en mousse souple.

Le kit est bon, tout ce qu'il faut est en place, en petit bonus, vous pourriez attacher un outil pour nettoyer les guides sonores, pour ce modèle vous en aurez peut-être besoin, mais ce surplus se retrouve dans des casques bien plus chers, et même alors pas toujours, donc En fait, vous ne pouvez pas trouver à redire sur l'ensemble de livraison.

Apparence et convivialité

Écouteurs de forme traditionnelle pour "gags", vous pouvez les porter à la fois avec un fil vers le bas et le jeter derrière votre oreille. Confort comparable à celui des casques populaires de la série CX de Sennheiser.

La couleur du corps est noire, aucune autre option n'est proposée. Un alliage est utilisé, peint avec de la peinture mate, il rafraîchit agréablement la main. Le résultat semble discret, le design est sans prétention, mais l'assemblage est de haute qualité, les écouteurs sont peints de manière uniforme, il n'y a pas de lacunes, et en général, il n'y a pas de soucis de fiabilité.

Les lettres - L et R - sont appliquées sur les deux boîtiers, conçues pour identifier les écouteurs gauche et droit. Une fois que vous insérez Hippo VB, ces lettres sont à l'arrière et ne peuvent être vues que de l'arrière.

Le diamètre du guide sonore est standard, mais il n'y a pas de filet de protection dessus, ce qui permet à la saleté de pénétrer facilement à l'intérieur. En principe, rien ne vous empêche de le sortir de là avec un outil improvisé - par exemple, une aiguille ou un cure-dent, mais il est peu probable qu'il soit possible de nettoyer complètement l'espace interne devant l'émetteur, même en maniant habilement un outil long et fin. Mais il y a un risque d'abîmer la membrane du casque.

La tresse du fil ressemble à du caoutchouc, le câble ne se plie pas très bien, il ressort. Il ne sera pas possible de le remplacer. Je pense qu'au froid, il durcira facilement. Connecteur en forme de L, semble fragile. L'effet micro est faiblement exprimé ; lorsqu'il est porté derrière l'oreille, il finit par disparaître.

Parlons maintenant du "truc" du casque - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences. L'indice VB correspond à l'expression "basses variables" - dans ce modèle, vous pouvez régler la quantité de basses à l'aide de ports de basses interchangeables. Il y a trois paires dans un ensemble. Ce sont de petits capuchons en fer filetés qui se vissent à l'arrière du boîtier du casque. Un matériau absorbant les vibrations est collé à la paroi intérieure de l'évent de basse, suivi d'un trou dans la paroi. Plus il est grand, plus le retour dans les basses fréquences est fort.

Au début, ce n'est pas très clair quoi faire avec eux - cliquez dessus, tournez-les, et si vous les tournez, alors dans quelle direction (après tout, au début, les ports sont assez fortement tordus). Il s'est avéré qu'ils doivent être dévissés en appliquant une force dans le sens antihoraire. Tout cela est indiqué sur la paroi latérale de la boîte, mais il n'y a pas de notice ou du moins de livret explicatif dans le kit.

Bien sûr, vous pouvez écouter Hippo VB sans ports de basse - mais l'isolation phonique disparaît alors et les basses deviennent incontrôlables. Donc dans cette configuration, le casque ne doit être utilisé qu'avec une source avec un bon contrôle des basses. Un "bonus" supplémentaire - dans la version ouverte, le son peut bien vous sortir de la tête.

Lorsque l'écouteur est ouvert, vous pouvez voir à travers, vous pouvez voir la membrane émettrice et le nœud sur le fil.

En parlant d'insonorisation, avec des ports de basse bien arrondis, ce n'est pas mauvais pour les prises. Grâce à la conception acoustique fermée et aux buses complètes dures, l'isolation acoustique est suffisante pour le métro.

La plupart du temps, Hippo VB était écouté à partir d'un iPod vidéo. Le matériel principal pour les tests subjectifs était la jeunesse moderne et la musique électronique - musique pop, r'n'b, rap.

En général, le son du casque est étouffé, bridé, la couleur est sombre. Il n'y a pratiquement pas de soi-disant "air".

L'accent mis sur les basses est percussif, juteux, ce n'est pas sec. En tenant compte du facteur de forme des "gags", on peut dire que les écouteurs donnent un son monolithique, profond, dense et informatif aux basses fréquences, en conséquence, il y a une sensation de vibration, comme lors de l'écoute d'une acoustique de grande taille . Les écouteurs «renforçants» ne sont pas capables de tels miracles, sauf que le Shure SE530 me semblait similaire de mémoire. De plus, malgré la solidité, le grave n'encombre pas le reste de la gamme de fréquences, mais est en harmonie avec celle-ci. Bien sûr, il n'y a pas de montée dans le grave médium qui énerve de nombreux mélomanes, le casque ne bourdonne pas.

Les fréquences moyennes sonnent proches et plutôt douces, et les hautes fréquences ne coupent pas l'oreille.

Les écouteurs construisent un panorama stéréo "dans la tête", la "scène" imaginaire ne brille pas avec le dessin et les détails. Encore une fois, il convient de noter les caractéristiques positives des écouteurs sur le registre des basses fréquences - ils dessinent assez clairement la position de tous les instruments dans la plage spectrale correspondante.

Aux hautes fréquences, les petits détails sont masqués par une sorte de bourdonnement.

Il convient de garder à l'esprit que le "kilométrage" du casque (y compris l'échauffement) n'était que d'une centaine d'heures. Je n'exclus pas la possibilité d'une nouvelle amélioration de la qualité sonore. Après tout, avant l'échauffement, le son était plein de sifflantes, et les petits sons calmes et courts étaient masqués par un sifflement (qui, comme mentionné ci-dessus, a été remplacé par un bourdonnement).

Ainsi, Hippo VB est une sorte de "subwoofer de poche", et non un "chatouillement" typique, mais un composant bien réglé.

Compatibilité

Lorsque vous écoutez VB sur iPod Video, comme vous pouvez le voir dans la partie précédente de l'examen, vous comprenez immédiatement pour quelles sources ces écouteurs ont été conçus.

Sur la plupart des lecteurs Hippo VB modernes sans ports de basse installés, ils sonnent mal, les boîtes à musique grand public ne seront pas en mesure de fournir un contrôle approprié sur le mouvement de la membrane émettrice dans une conception ouverte, le son sera en plein essor et flou, en plus , l'isolation phonique disparaît immédiatement, cette option doit donc être envisagée plutôt pour un usage domestique, en connectant au moins un casque à une carte son.

Avec les ports de basses installés sur l'enregistreur Sony PCM-D50, les prises en question ne présentent pas une scène large, le son est dur, piquant, pas de basse.

Sur le Nokia N85, les basses sont barbouillées, mais le son attire toujours avec la qualité des basses fréquences, le son est ample, "savoureux".

Concurrents

Sur la base de la catégorie de prix, deux modèles de Fischer Audio peuvent être répertoriés comme concurrents : l'Eterna moteur et le Silver Bullet neutre, ainsi que le célèbre IE4 de Sennheiser.

Eterna est similaire au héros du test en termes de bon retour sur les basses - le son est entraînant et accrocheur, mais souvent mou. Les basses ne sont pas aussi développées et structurées, le son est généralement plus intrusif et fatiguant.

Les balles, en revanche, sont beaucoup plus régulières et équilibrées, au point qu'un tel son peut être qualifié d'insipide, sec et sans vie. Le son de "Pulek" est assez aérien et clair, mais pas très engageant, superficiel et pas assez émotionnel, le son manque de "corps", d'énergie.

Et enfin IE4, qui est à juste titre populaire parmi les audiophiles qui débutent. C'était la chose la plus difficile pour VB de rivaliser avec les "zenkhs". La quantité de basses dans les "jougs" est à peu près égale à celle d'un Hippo avec des ports de basses moyennes. Beaucoup se plaignent que la basse Sennheiser est exagérée et qu'elle s'intègre dans le milieu, maculant le milieu de gamme et l'image en général. Et c'est effectivement le cas. Hippo VB a battu IE4 sur son propre terrain, la quantité de basses peut être ajustée et leur qualité dans ce cas ne dépend pas de la quantité.

Sortie

J'ai écouté Hippo VB à différentes personnes - des filles du métro aux audiophiles endurcis - les critiques peuvent être réduites à une simple formulation : "ni poisson ni viande, mais pour un tel prix - pas mal". Je dirais quand même que VB c'est de la "viande", des basses excellentes, solides et profondes, une bonne construction, des matériaux de qualité et une excellente isolation phonique pour des écouteurs dynamiques.

Récemment, j'ai eu l'occasion de me familiariser avec d'autres produits de la marque Hippo, et maintenant je peux dire que le rapport qualité/prix des autres modèles est très élevé, le fabricant se concentre définitivement sur cela en production. Le modèle VB ne fait pas exception, et https://cars45.co.ke/listing/land_rover/discovery/2007< / a> plutôt le contraire - cela démontre clairement l'approche de l'entreprise, car pour 2,5 mille roubles, vous obtenez des écouteurs sérieux que vous devriez absolument écouter si vous décidez de vous limiter à un budget allant jusqu'à 3000, et vous avez besoin d'un modèle de conception enfichable. Pour la musique moderne des jeunes, ces écouteurs s'adaptent très bien.

Donc, le verdict : des écouteurs bien assemblés avec de superbes basses. Cela vaut la peine d'être écouté, et si vous êtes satisfait de la fourniture de moyennes et hautes fréquences, achetez-le.

Avantages

  • Boîtier en métal
  • Un système de contrôle des basses intéressant
  • Excellente isolation phonique
  • Des basses puissantes, profondes et détaillées, comme les meilleurs représentants des "plugs"

Inconvénients

  • Fil douteux
  • Pas de pièces justificatives incluses
  • Pas une très bonne gamme HF

Caractéristiques déclarées

  • Transducteur électro-acoustique : dynamique, diamètre 10 mm, matériau de la membrane - Mylar
  • Sensibilité : 105 +/- 4dB/mW
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence : 18 Hz - 22 kHz
  • Puissance d'entrée nominale : 2 mW
  • Puissance d'entrée maximale : 10 mW
  • Fiche : 3,5 mm

Les éditeurs tiennent à remercier le magasin Doctorhead pour avoir fourni les écouteurs pour le test.

Dmitry Kirsh-Tumanov
Publié - 20 août 2010

Test du casque Hippo VB

Les produits de la société coréenne Hippo sont très appréciés aussi bien dans le pays que dans les pays occidentaux. Cela est dû en partie à l'assemblage solide et aux matériaux de haute qualité utilisés dans la fabrication des écouteurs. Les consommateurs notent également un excellent rapport prix/qualité sonore. Ce modèle ne fait pas exception, en plus, il possède une caractéristique technique intéressante - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences, mais avant tout. Commençons par l'emballage.

Emballage et accessoires

Les écouteurs Hippo VB sont livrés dans une boîte rectangulaire, décorée en noir et orange. Ce sont les couleurs traditionnelles de l'entreprise, ainsi que leur logo - le visage d'un hippopotame content et souriant, nous appelons cet animal un hippopotame (répertorié dans le Livre rouge ?). À l'intérieur de la boîte - un étui rigide, trois paires d'embouts, trois paires de modules pour régler le niveau des basses (ou, de manière simple, les ports des basses), une pince à linge pour fixer le fil et les écouteurs eux-mêmes, qui sont soigneusement rangés dans une forme en mousse souple.

Le kit est bon, tout ce qu'il faut est en place, en petit bonus, vous pourriez attacher un outil pour nettoyer les guides sonores, pour ce modèle vous en aurez peut-être besoin, mais ce surplus se retrouve dans des casques bien plus chers, et même alors pas toujours, donc En fait, vous ne pouvez pas trouver à redire sur l'ensemble de livraison.

Apparence et convivialité

Écouteurs de forme traditionnelle pour "gags", vous pouvez les porter à la fois avec un fil vers le bas et le jeter derrière votre oreille. Confort comparable à celui des casques populaires de la série CX de Sennheiser.

La couleur du corps est noire, aucune autre option n'est proposée. Un alliage est utilisé, peint avec de la peinture mate, il rafraîchit agréablement la main. Le résultat semble discret, le design est sans prétention, mais l'assemblage est de haute qualité, les écouteurs sont peints de manière uniforme, il n'y a pas de lacunes, et en général, il n'y a pas de soucis de fiabilité.

Les lettres - L et R - sont appliquées sur les deux boîtiers, conçues pour identifier les écouteurs gauche et droit. Une fois que vous insérez Hippo VB, ces lettres sont au dos et ne peuvent être vues que de l'arrière.

Le diamètre du guide sonore est standard, mais il n'y a pas de filet de protection dessus, ce qui permet à la saleté de pénétrer facilement à l'intérieur. En principe, rien ne vous empêche de le sortir de là avec un outil improvisé - par exemple, une aiguille ou un cure-dent, mais il est peu probable qu'il soit possible de nettoyer complètement l'espace interne devant l'émetteur, même en maniant habilement un outil long et fin. Mais il y a un risque d'abîmer la membrane du casque.

La tresse du fil ressemble à du caoutchouc, le câble ne se plie pas très bien, il ressort. Il ne sera pas possible de le remplacer. Je pense qu'au froid, il durcira facilement. Connecteur en forme de L, semble fragile. L'effet micro s'exprime faiblement, lorsqu'il est porté derrière l'oreille, il finit par disparaître.

Parlons maintenant du "truc" du casque - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences. L'indice VB correspond à l'expression "basses variables" - dans ce modèle, vous pouvez régler la quantité de basses à l'aide de ports de basses interchangeables. Il y a trois paires dans un ensemble. Ce sont de petits capuchons en fer filetés qui se vissent à l'arrière du boîtier du casque. Un matériau absorbant les vibrations est collé à la paroi intérieure de l'évent de basse, suivi d'un trou dans la paroi. Plus il est grand, plus le retour dans les basses fréquences est fort.

Au début, ce n'est pas très clair quoi faire avec eux - cliquez dessus, tournez-les, et si vous les tournez, alors dans quelle direction (après tout, au début, les ports sont assez fortement tordus). Il s'est avéré qu'ils doivent être dévissés en appliquant une force dans le sens antihoraire. Tout cela est indiqué sur la paroi latérale de la boîte, mais il n'y a pas de notice ou du moins de livret explicatif dans le kit.

Bien sûr, vous pouvez écouter Hippo VB sans ports de basse - mais l'isolation phonique disparaît alors et les basses deviennent incontrôlables. Donc dans cette configuration, le casque ne doit être utilisé qu'avec une source avec un bon contrôle des basses. Un "bonus" supplémentaire - dans la version ouverte, le son peut bien vous sortir de la tête.

Lorsque l'écouteur est ouvert, vous pouvez voir à travers, vous pouvez voir la membrane émettrice et le nœud sur le fil.

En parlant d'insonorisation, avec des ports de basse bien arrondis, ce n'est pas mauvais pour les prises. Grâce à la conception acoustique fermée et aux buses complètes dures, l'isolation acoustique est suffisante pour le métro.

La plupart du temps, Hippo VB était écouté à partir d'un iPod vidéo. Le matériel principal pour les tests subjectifs était la jeunesse moderne et la musique électronique - musique pop, r'n'b, rap.

En général, le son du casque est étouffé, bridé, la couleur est sombre. Il n'y a pratiquement pas de soi-disant "air".

L'accent mis sur les basses est percussif, juteux, ce n'est pas sec. En tenant compte du facteur de forme des "prises", on peut dire que les écouteurs donnent un son monolithique, profond, dense et informatif aux basses fréquences, en conséquence, il y a une sensation de vibration, comme lors de l'écoute d'une acoustique de grande taille . Les écouteurs «renforçants» ne sont pas capables de tels miracles, sauf que le Shure SE530 me semblait similaire de mémoire. De plus, malgré la solidité, le grave n'encombre pas le reste de la gamme de fréquences, mais est en harmonie avec celle-ci. Bien sûr, il n'y a pas de montée dans le grave médium qui énerve de nombreux mélomanes, le casque ne bourdonne pas.

Les fréquences moyennes sonnent proches et plutôt douces, et les hautes fréquences ne coupent pas l'oreille.

Les écouteurs construisent un panorama stéréo "dans la tête", la "scène" imaginaire ne brille pas avec le dessin et les détails. Encore une fois, il convient de noter les caractéristiques positives des écouteurs sur le registre des basses fréquences - ils dessinent assez clairement la position de tous les instruments dans la plage spectrale correspondante.

Aux hautes fréquences, les petits détails sont masqués par une sorte de bourdonnement.

Il convient de garder à l'esprit que le "kilométrage" du casque (y compris l'échauffement) n'était que d'une centaine d'heures. Je n'exclus pas la possibilité d'une nouvelle amélioration de la qualité sonore. Après tout, avant l'échauffement, le son était plein de sifflantes, et les petits sons calmes et courts étaient masqués par un sifflement (qui, comme mentionné ci-dessus, a été remplacé par un bourdonnement).

Ainsi, Hippo VB est une sorte de "subwoofer de poche", et non un "chatouillement" typique, mais un composant bien réglé.

Compatibilité

Lorsque vous écoutez VB sur iPod Video, comme vous pouvez le voir dans la partie précédente de l'examen, vous comprenez immédiatement pour quelles sources ces écouteurs ont été conçus.

Sur la plupart des lecteurs Hippo VB modernes sans ports de basse installés, ils sonnent mal, les boîtes à musique grand public ne seront pas en mesure de fournir un contrôle approprié sur le mouvement de la membrane émettrice dans une conception ouverte, le son sera en plein essor et flou, en plus , l'isolation phonique disparaît immédiatement, cette option doit donc être envisagée plutôt pour un usage domestique, en connectant au moins un casque à une carte son.

Avec les ports de basses installés sur l'enregistreur Sony PCM-D50, les prises en question ne présentent pas une scène large, le son est dur, piquant, pas de basse.

Sur le Nokia N85, les basses sont barbouillées, mais le son attire toujours avec la qualité des basses fréquences, le son est ample, "savoureux".

Concurrents

Sur la base de la catégorie de prix, deux modèles de Fischer Audio peuvent être répertoriés comme concurrents : l'Eterna moteur et le Silver Bullet neutre, ainsi que le célèbre IE4 de Sennheiser.

Eterna est similaire au héros du test en termes de bon retour sur les basses - le son est entraînant et accrocheur, mais souvent mou. Les basses ne sont pas aussi développées et structurées, le son est généralement plus intrusif et fatiguant.

Les balles, en revanche, sont beaucoup plus régulières et équilibrées, au point qu'un tel son peut être qualifié d'insipide, sec et sans vie. Le son de "Pulek" est assez aérien et clair, mais pas très engageant, superficiel et pas assez émotionnel, le son manque de "corps", d'énergie.

Et enfin IE4, qui est à juste titre populaire parmi les audiophiles qui débutent. C'était la chose la plus difficile pour VB de rivaliser avec les "zenkhs". La quantité de basses dans les "jougs" est à peu près égale à celle d'un Hippo avec des ports de basses moyennes. Beaucoup se plaignent que la basse Sennheiser est exagérée et qu'elle s'intègre dans le milieu, maculant le milieu de gamme et l'image en général. Et c'est effectivement le cas. Hippo VB a battu IE4 sur son propre terrain, la quantité de basses peut être ajustée et leur qualité dans ce cas ne dépend pas de la quantité.

Sortie

J'ai écouté Hippo VB à différentes personnes - des filles du métro aux audiophiles endurcis - les critiques peuvent être réduites à une simple formulation : "ni poisson ni viande, mais pour un tel prix - pas mal". Je dirais quand même que VB c'est de la "viande", des basses excellentes, solides et profondes, une bonne construction, des matériaux de qualité et une excellente isolation phonique pour des écouteurs dynamiques.

Récemment, j'ai eu l'occasion de me familiariser avec d'autres produits de la marque Hippo, et maintenant je peux dire que le rapport qualité/prix des autres modèles est très élevé, le fabricant se concentre définitivement sur cela en production. Le modèle VB ne fait pas exception, et https://cars45.co.ke/listing/land_rover/discovery/2007< / a> plutôt le contraire - cela démontre clairement l'approche de l'entreprise, car pour 2,5 mille roubles, vous obtenez des écouteurs sérieux que vous devriez absolument écouter si vous décidez de vous limiter à un budget allant jusqu'à 3000, et vous avez besoin d'un modèle de conception enfichable. Pour la musique moderne des jeunes, ces écouteurs s'adaptent très bien.

Donc, le verdict : des écouteurs bien assemblés avec de superbes basses. Cela vaut la peine d'être écouté, et si vous êtes satisfait de la fourniture de moyennes et hautes fréquences, achetez-le.

Avantages

  • Boîtier en métal
  • Un système de contrôle des basses intéressant
  • Excellente isolation phonique
  • Des basses puissantes, profondes et détaillées, comme les meilleurs représentants des "plugs"

Inconvénients

  • Fil douteux
  • Pas de pièces justificatives incluses
  • Pas une très bonne gamme HF

Caractéristiques déclarées

  • Transducteur électro-acoustique : dynamique, diamètre 10 mm, matériau de la membrane - mylar
  • Sensibilité : 105 +/- 4dB/mW
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence : 18 Hz - 22 kHz
  • Puissance d'entrée nominale : 2 mW
  • Puissance d'entrée maximale : 10 mW
  • Fiche : 3,5 mm

Les éditeurs tiennent à remercier le magasin Doctorhead pour avoir fourni les écouteurs pour le test.

Dmitry Kirsh-Tumanov
Publié - 20 août 2010

Test du casque Hippo VB

Les produits de la société coréenne Hippo sont très appréciés aussi bien dans le pays que dans les pays occidentaux. Cela est dû en partie à l'assemblage solide et aux matériaux de haute qualité utilisés dans la fabrication des écouteurs. Les consommateurs notent également un excellent rapport prix/qualité sonore. Ce modèle ne fait pas exception, en plus, il possède une caractéristique technique intéressante - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences, mais avant tout. Commençons par l'emballage.

Emballage et accessoires

Les écouteurs Hippo VB sont livrés dans une boîte rectangulaire, décorée en noir et orange. Ce sont les couleurs traditionnelles de l'entreprise, ainsi que leur logo - le visage d'un hippopotame content et souriant, nous appelons cet animal un hippopotame (répertorié dans le Livre rouge ?). À l'intérieur de la boîte - un étui rigide, trois paires d'embouts, trois paires de modules pour régler le niveau des basses (ou, de manière simple, les ports des basses), une pince à linge pour fixer le fil et les écouteurs eux-mêmes, qui sont soigneusement rangés dans une forme en mousse souple.

Le kit est bon, tout ce qu'il faut est en place, en petit bonus, vous pourriez attacher un outil pour nettoyer les guides sonores, pour ce modèle vous en aurez peut-être besoin, mais ce surplus se retrouve dans des casques bien plus chers, et même alors pas toujours, donc En fait, vous ne pouvez pas trouver à redire sur l'ensemble de livraison.

Apparence et convivialité

Écouteurs de forme traditionnelle pour "gags", vous pouvez les porter à la fois avec un fil vers le bas et le jeter derrière votre oreille. Confort comparable à celui des casques populaires de la série CX de Sennheiser.

La couleur du corps est noire, aucune autre option n'est proposée. Un alliage est utilisé, peint avec de la peinture mate, il rafraîchit agréablement la main. Le résultat semble discret, le design est sans prétention, mais l'assemblage est de haute qualité, les écouteurs sont peints de manière uniforme, il n'y a pas de lacunes, et en général, il n'y a pas de soucis de fiabilité.

Les lettres - L et R - sont appliquées sur les deux boîtiers, conçues pour identifier les écouteurs gauche et droit. Une fois que vous insérez Hippo VB, ces lettres sont au dos et ne peuvent être vues que de l'arrière.

Le diamètre du guide sonore est standard, mais il n'y a pas de filet de protection dessus, ce qui permet à la saleté de pénétrer facilement à l'intérieur. En principe, rien ne vous empêche de le sortir de là avec un outil improvisé - par exemple, une aiguille ou un cure-dent, mais il est peu probable qu'il soit possible de nettoyer complètement l'espace interne devant l'émetteur, même en maniant habilement un outil long et fin. Mais il y a un risque d'abîmer la membrane du casque.

La tresse du fil ressemble à du caoutchouc, le câble ne se plie pas très bien, il ressort. Il ne sera pas possible de le remplacer. Je pense qu'au froid, il durcira facilement. Connecteur en forme de L, semble fragile. L'effet micro s'exprime faiblement, lorsqu'il est porté derrière l'oreille, il finit par disparaître.

Parlons maintenant du "truc" du casque - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences. L'indice VB correspond à l'expression "basses variables" - dans ce modèle, vous pouvez régler la quantité de basses à l'aide de ports de basses interchangeables. Il y a trois paires dans un ensemble. Ce sont de petits capuchons en fer filetés qui se vissent à l'arrière du boîtier du casque. Un matériau absorbant les vibrations est collé à la paroi intérieure de l'évent de basse, suivi d'un trou dans la paroi. Plus il est grand, plus le retour dans les basses fréquences est fort.

Au début, ce n'est pas très clair quoi faire avec eux - cliquez dessus, tournez-les, et si vous les tournez, alors dans quelle direction (après tout, au début, les ports sont assez fortement tordus). Il s'est avéré qu'ils doivent être dévissés en appliquant une force dans le sens antihoraire. Tout cela est indiqué sur la paroi latérale de la boîte, mais il n'y a pas de notice ou du moins de livret explicatif dans le kit.

Bien sûr, vous pouvez écouter Hippo VB sans ports de basse - mais l'isolation phonique disparaît alors et les basses deviennent incontrôlables. Ainsi, dans cette configuration, le casque ne doit être utilisé qu'avec une source avec un bon contrôle des basses. Un "bonus" supplémentaire - dans la version ouverte, le son peut bien vous sortir de la tête.

Lorsque l'écouteur est ouvert, vous pouvez voir à travers, vous pouvez voir la membrane émettrice et le nœud sur le fil.

En parlant d'isolation phonique, avec des ports de basses bien arrondis, ce n'est pas mauvais pour les prises. En raison de la conception acoustique fermée et des buses complètes rigides, l'isolation acoustique est suffisante pour le métro.

La plupart du temps, Hippo VB était écouté à partir d'un iPod vidéo. Le matériel principal pour les tests subjectifs était la jeunesse moderne et la musique électronique - musique pop, r'n'b, rap.

En général, le son du casque est étouffé, bridé, la couleur est sombre. Il n'y a pratiquement pas de soi-disant "air".

L'accent mis sur les basses est percussif, juteux, ce n'est pas sec. En tenant compte du facteur de forme des "gags", on peut dire que les écouteurs donnent un son monolithique, profond, dense et informatif aux basses fréquences, en conséquence, il y a une sensation de vibration, comme lors de l'écoute d'une acoustique de grande taille . Les écouteurs «renforçants» ne sont pas capables de tels miracles, sauf que le Shure SE530 me semblait similaire de mémoire. De plus, malgré la solidité, le grave n'encombre pas le reste de la gamme de fréquences, mais est en harmonie avec celle-ci. Bien sûr, il n'y a pas de montée dans le grave médium qui énerve de nombreux mélomanes, le casque ne bourdonne pas.

Les fréquences moyennes sonnent proches et plutôt douces, et les hautes fréquences ne coupent pas l'oreille.

Les écouteurs construisent un panorama stéréo "dans la tête", la "scène" imaginaire ne brille pas avec le dessin et les détails. Encore une fois, il convient de noter les caractéristiques positives des écouteurs sur le registre des basses fréquences - ils dessinent assez clairement la position de tous les instruments dans la plage spectrale correspondante.

Aux hautes fréquences, les petits détails sont masqués par une sorte de bourdonnement.

Il convient de garder à l'esprit que le "kilométrage" du casque (y compris l'échauffement) n'était que d'une centaine d'heures. Je n'exclus pas la possibilité d'une nouvelle amélioration de la qualité sonore. Après tout, avant l'échauffement, le son était plein de sifflantes, et les petits sons calmes et courts étaient masqués par un sifflement (qui, comme mentionné ci-dessus, a été remplacé par un bourdonnement).

Ainsi, Hippo VB est une sorte de "subwoofer de poche", et non un "chatouillement" typique, mais un composant bien réglé.

Compatibilité

Lorsque vous écoutez VB sur iPod Video, comme vous pouvez le voir dans la partie précédente de l'examen, vous comprenez immédiatement pour quelles sources ces écouteurs ont été conçus.

Sur la plupart des lecteurs Hippo VB modernes sans ports de basse installés, ils sonnent mal, les boîtes à musique grand public ne seront pas en mesure de fournir un contrôle approprié sur le mouvement de la membrane émettrice dans une conception ouverte, le son sera en plein essor et flou, en plus , l'isolation phonique disparaît immédiatement, cette option doit donc être envisagée plutôt pour un usage domestique, en connectant au moins un casque à une carte son.

Avec les ports de basses installés sur l'enregistreur Sony PCM-D50, les prises en question ne présentent pas une scène large, le son est dur, piquant, pas de basse.

Sur le Nokia N85, les basses sont barbouillées, mais le son attire toujours avec la qualité des basses fréquences, le son est ample, "savoureux".

Concurrents

Sur la base de la catégorie de prix, deux modèles de Fischer Audio peuvent être répertoriés comme concurrents : l'Eterna moteur et le Silver Bullet neutre, ainsi que le célèbre IE4 de Sennheiser.

Eterna est similaire au héros du test en termes de bon retour sur les basses - le son est entraînant et accrocheur, mais souvent mou. Les basses ne sont pas aussi développées et structurées, le son est généralement plus intrusif et fatiguant.

Les balles, en revanche, sont beaucoup plus régulières et équilibrées, au point qu'un tel son peut être qualifié d'insipide, sec et sans vie. Le son de "Pulek" est assez aérien et clair, mais pas très engageant, superficiel et pas assez émotionnel, le son manque de "corps", d'énergie.

Et enfin IE4, qui est à juste titre populaire parmi les audiophiles qui débutent. C'était la chose la plus difficile pour VB de rivaliser avec les "zenkhs". La quantité de basses dans les "jougs" est à peu près égale à celle d'un Hippo avec des ports de basses moyennes. Beaucoup se plaignent que la basse Sennheiser est exagérée et qu'elle s'intègre dans le milieu, maculant le milieu de gamme et l'image en général. Et c'est effectivement le cas. Hippo VB a battu IE4 sur son propre terrain, la quantité de basses peut être ajustée et leur qualité dans ce cas ne dépend pas de la quantité.

Sortie

J'ai écouté Hippo VB à différentes personnes - des filles du métro aux audiophiles endurcis - les critiques peuvent être réduites à une simple formulation : "ni poisson ni viande, mais pour un tel prix - pas mal". Je dirais quand même que VB c'est de la "viande", des basses excellentes, solides et profondes, une bonne construction, des matériaux de qualité et une excellente isolation phonique pour des écouteurs dynamiques.

Récemment, j'ai eu l'occasion de me familiariser avec d'autres produits de la marque Hippo, et maintenant je peux dire que le rapport qualité/prix des autres modèles est très élevé, le fabricant se concentre définitivement sur cela en production. Le modèle VB ne fait pas exception, et https://cars45.co.ke/listing/land_rover/discovery/2007< / a> plutôt le contraire - cela démontre clairement l'approche de l'entreprise, car pour 2,5 mille roubles, vous obtenez des écouteurs sérieux que vous devriez absolument écouter si vous décidez de vous limiter à un budget allant jusqu'à 3000, et vous avez besoin d'un modèle de conception enfichable. Pour la musique moderne des jeunes, ces écouteurs s'adaptent très bien.

Donc, le verdict : des écouteurs bien assemblés avec de superbes basses. Cela vaut la peine d'être écouté, et si vous êtes satisfait de la fourniture de moyennes et hautes fréquences, achetez-le.

Avantages

  • Boîtier en métal
  • Un système de contrôle des basses intéressant
  • Excellente isolation phonique
  • Des basses puissantes, profondes et détaillées, comme les meilleurs représentants des "plugs"

Inconvénients

  • Fil douteux
  • Pas de pièces justificatives incluses
  • Pas une très bonne gamme HF

Caractéristiques déclarées

  • Transducteur électro-acoustique : dynamique, diamètre 10 mm, matériau de la membrane - mylar
  • Sensibilité : 105 +/- 4dB/mW
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence : 18 Hz - 22 kHz
  • Puissance d'entrée nominale : 2 mW
  • Puissance d'entrée maximale : 10 mW
  • Fiche : 3,5 mm

Les éditeurs tiennent à remercier le magasin Doctorhead pour avoir fourni les écouteurs pour le test.

Dmitry Kirsh-Tumanov
Publié - 20 août 2010

Test du casque Hippo VB

Les produits de la société coréenne Hippo sont très appréciés aussi bien dans le pays que dans les pays occidentaux. Cela est dû en partie à l'assemblage solide et aux matériaux de haute qualité utilisés dans la fabrication des écouteurs. Les consommateurs notent également un excellent rapport prix/qualité sonore. Ce modèle ne fait pas exception, en plus, il possède une caractéristique technique intéressante - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences, mais avant tout. Commençons par l'emballage.

Emballage et accessoires

Les écouteurs Hippo VB sont livrés dans une boîte rectangulaire, décorée en noir et orange. Ce sont les couleurs traditionnelles de l'entreprise, ainsi que leur logo - le visage d'un hippopotame content et souriant, nous appelons cet animal un hippopotame (répertorié dans le Livre rouge ?). À l'intérieur de la boîte - un étui rigide, trois paires d'embouts, trois paires de modules pour régler le niveau des basses (ou, de manière simple, les ports des basses), une pince à linge pour fixer le fil et les écouteurs eux-mêmes, qui sont soigneusement rangés dans une forme en mousse souple.

Le kit est bon, tout ce qu'il faut est en place, en petit bonus, vous pourriez attacher un outil pour nettoyer les guides sonores, pour ce modèle vous en aurez peut-être besoin, mais ce surplus se retrouve dans des casques bien plus chers, et même alors pas toujours, donc En fait, vous ne pouvez pas trouver à redire sur l'ensemble de livraison.

Apparence et convivialité

Écouteurs de forme traditionnelle pour "gags", vous pouvez les porter à la fois avec un fil vers le bas et le jeter derrière votre oreille. Confort comparable à celui des casques populaires de la série CX de Sennheiser.

La couleur du corps est noire, aucune autre option n'est proposée. Un alliage est utilisé, peint avec de la peinture mate, il rafraîchit agréablement la main. Le résultat semble discret, le design est sans prétention, mais l'assemblage est de haute qualité, les écouteurs sont peints de manière uniforme, il n'y a pas de lacunes, et en général, il n'y a pas de soucis de fiabilité.

Les lettres - L et R - sont appliquées sur les deux boîtiers, conçues pour identifier les écouteurs gauche et droit. Une fois que vous insérez Hippo VB, ces lettres sont au dos et ne peuvent être vues que de l'arrière.

Le diamètre du guide sonore est standard, mais il n'y a pas de filet de protection dessus, ce qui permet à la saleté de pénétrer facilement à l'intérieur. En principe, rien ne vous empêche de le sortir de là avec un outil improvisé - par exemple, une aiguille ou un cure-dent, mais il est peu probable qu'il soit possible de nettoyer complètement l'espace interne devant l'émetteur, même en maniant habilement un outil long et fin. Mais il y a un risque d'abîmer la membrane du casque.

La tresse du fil ressemble à du caoutchouc, le câble ne se plie pas très bien, il ressort. Il ne sera pas possible de le remplacer. Je pense qu'au froid, il durcira facilement. Connecteur en forme de L, semble fragile. L'effet micro s'exprime faiblement, lorsqu'il est porté derrière l'oreille, il finit par disparaître.

Parlons maintenant de la "puce" du casque - la possibilité de régler le niveau des basses fréquences. L'indice VB correspond à l'expression "basses variables" - dans ce modèle, vous pouvez régler la quantité de basses à l'aide de ports de basses interchangeables. Il y a trois paires dans un ensemble. Ce sont de petits capuchons en fer filetés qui se vissent à l'arrière du boîtier du casque. Un matériau absorbant les vibrations est collé à la paroi intérieure de l'évent de basse, suivi d'un trou dans la paroi. Plus il est grand, plus le retour dans les basses fréquences est fort.

Au début, ce n'est pas très clair quoi faire avec eux - cliquez dessus, tournez-les, et si vous les tournez, alors dans quelle direction (après tout, au début, les ports sont assez fortement tordus). Il s'est avéré qu'ils doivent être dévissés en appliquant une force dans le sens antihoraire. Tout cela est indiqué sur la paroi latérale de la boîte, mais il n'y a pas de notice ou du moins de livret explicatif dans le kit.

Bien sûr, vous pouvez écouter Hippo VB sans ports de basse - mais l'isolation phonique disparaît alors et les basses deviennent incontrôlables. Ainsi, dans cette configuration, le casque ne doit être utilisé qu'avec une source avec un bon contrôle des basses. Un "bonus" supplémentaire - dans la version ouverte, le son peut bien vous sortir de la tête.

Lorsque l'écouteur est ouvert, vous pouvez voir à travers, vous pouvez voir la membrane émettrice et le nœud sur le fil.

En parlant d'isolation phonique, avec des ports de basses bien arrondis, ce n'est pas mauvais pour les prises. En raison de la conception acoustique fermée et des buses complètes rigides, l'isolation acoustique est suffisante pour le métro.

La plupart du temps, Hippo VB était écouté à partir d'un iPod vidéo. Le matériel principal pour les tests subjectifs était la jeunesse moderne et la musique électronique - musique pop, r'n'b, rap.

En général, le son du casque est étouffé, bridé, la couleur est sombre. Il n'y a pratiquement pas de soi-disant "air".

L'accent mis sur les basses est percussif, juteux, ce n'est pas sec. En tenant compte du facteur de forme des "prises", on peut dire que les écouteurs donnent un son monolithique, profond, dense et informatif aux basses fréquences, en conséquence, il y a une sensation de vibration, comme lors de l'écoute d'une acoustique de grande taille . Les écouteurs «renforçants» ne sont pas capables de tels miracles, sauf que le Shure SE530 me semblait similaire de mémoire. De plus, malgré la solidité, le grave n'encombre pas le reste de la gamme de fréquences, mais est en harmonie avec celle-ci. Bien sûr, il n'y a pas de montée dans le grave médium qui énerve de nombreux mélomanes, le casque ne bourdonne pas.

Les fréquences moyennes sonnent proches et plutôt douces, et les hautes fréquences ne coupent pas l'oreille.

Les écouteurs construisent un panorama stéréo "dans la tête", la "scène" imaginaire ne brille pas avec le dessin et les détails. Encore une fois, il convient de noter les caractéristiques positives des écouteurs sur le registre des basses fréquences - ils dessinent assez clairement la position de tous les instruments dans la plage spectrale correspondante.

Aux hautes fréquences, les petits détails sont masqués par une sorte de bourdonnement.

Il convient de garder à l'esprit que le "kilométrage" du casque (y compris l'échauffement) n'était que d'une centaine d'heures. Je n'exclus pas la possibilité d'une nouvelle amélioration de la qualité sonore. Après tout, avant l'échauffement, le son était plein de sifflantes, et les petits sons calmes et courts étaient masqués par un sifflement (qui, comme mentionné ci-dessus, a été remplacé par un bourdonnement).

Ainsi, Hippo VB est une sorte de "subwoofer de poche", et non un "chatouillement" typique, mais un composant bien réglé.

Compatibilité

Lorsque vous écoutez VB sur iPod Video, comme vous pouvez le voir dans la partie précédente de l'examen, vous comprenez immédiatement pour quelles sources ces écouteurs ont été conçus.

Sur la plupart des lecteurs Hippo VB modernes sans ports de basse installés, ils sonnent mal, les boîtes à musique grand public ne seront pas en mesure de fournir un contrôle approprié sur le mouvement de la membrane émettrice dans une conception ouverte, le son sera en plein essor et flou, en plus , l'isolation phonique disparaît immédiatement, cette option doit donc être envisagée plutôt pour un usage domestique, en connectant au moins un casque à une carte son.

Avec les ports de basses installés sur l'enregistreur Sony PCM-D50, les prises en question ne présentent pas une scène large, le son est dur, piquant, pas de basse.

Sur le Nokia N85, les basses sont barbouillées, mais le son attire toujours avec la qualité des basses fréquences, le son est ample, "savoureux".

Concurrents

Sur la base de la catégorie de prix, deux modèles de Fischer Audio peuvent être répertoriés comme concurrents : l'Eterna moteur et le Silver Bullet neutre, ainsi que le célèbre IE4 de Sennheiser.

Eterna est similaire au héros du test en termes de bon retour sur les basses - le son est entraînant et accrocheur, mais souvent mou. Les basses ne sont pas aussi développées et structurées, le son est généralement plus intrusif et fatiguant.

Les balles, en revanche, sont beaucoup plus régulières et équilibrées, au point qu'un tel son peut être qualifié d'insipide, sec et sans vie. Le son de "Pulek" est assez aérien et clair, mais pas très engageant, superficiel et pas assez émotionnel, le son manque de "corps", d'énergie.

Et enfin IE4, qui est à juste titre populaire parmi les audiophiles qui débutent. C'était la chose la plus difficile pour VB de rivaliser avec les "zenkhs". La quantité de basses dans les "jougs" est à peu près égale à celle d'un Hippo avec des ports de basses moyennes. Beaucoup se plaignent que la basse Sennheiser est exagérée et qu'elle s'intègre dans le milieu, maculant le milieu de gamme et l'image en général. Et c'est effectivement le cas. Hippo VB a battu IE4 sur son propre terrain, la quantité de basses peut être ajustée et leur qualité dans ce cas ne dépend pas de la quantité.

Sortie

J'ai écouté Hippo VB à différentes personnes - des filles du métro aux audiophiles endurcis - les critiques peuvent être réduites à une simple formulation : "ni poisson ni viande, mais pour un tel prix - pas mal". Je dirais quand même que VB c'est de la "viande", des basses excellentes, solides et profondes, une bonne construction, des matériaux de qualité et une excellente isolation phonique pour des écouteurs dynamiques.

Récemment, j'ai eu l'occasion de me familiariser avec d'autres produits de la marque Hippo, et maintenant je peux dire que le rapport qualité/prix des autres modèles est très élevé, le fabricant se concentre définitivement sur cela en production. Le modèle VB ne fait pas exception, et https://cars45.co.ke/listing/land_rover/discovery/2007 est plutôt le contraire - il démontre clairement l'approche de l'entreprise, car pour 2,5 mille roubles, vous obtenez des écouteurs sérieux que vous devriez absolument écoutez si vous décidez de vous limiter à un budget allant jusqu'à 3000, et vous avez besoin d'un modèle de conception de plug-in. Pour la musique moderne des jeunes, ces écouteurs s'adaptent très bien.

Récemment, j'ai eu l'occasion de me familiariser avec d'autres produits de la marque Hippo, et maintenant je peux dire que le rapport qualité / prix des autres modèles est très élevé, le fabricant se concentre définitivement sur cela en production. Le modèle VB ne fait pas exception, et
https://cars45.co.ke/listing/land_rover/discovery/2007 https://cars45.co.ke/listing/land_rover/discovery/2007 au contraire, cela démontre clairement l'approche de l'entreprise, car pour 2,5 mille roubles, vous obtenez des écouteurs sérieux que vous devez absolument écouter si vous décidez de vous limiter à un budget allant jusqu'à 3000, et vous avez besoin d'un modèle de prise -dans la conception. Pour la musique moderne des jeunes, ces écouteurs s'adaptent très bien.

Donc, le verdict : des écouteurs bien assemblés avec de superbes basses. Cela vaut la peine d'être écouté, et si vous êtes satisfait de la fourniture de moyennes et hautes fréquences, achetez-le.

Avantages

  • Boîtier en métal
  • Un système de contrôle des basses intéressant
  • Excellente isolation phonique
  • Des basses puissantes, profondes et détaillées, comme les meilleurs représentants des "plugs"

Inconvénients

  • Fil douteux
  • Pas de pièces justificatives incluses
  • Pas une très bonne gamme HF

Caractéristiques déclarées

  • Transducteur électro-acoustique : dynamique, diamètre 10 mm, matériau de la membrane - mylar
  • Sensibilité : 105 +/- 4dB/mW
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence : 18 Hz - 22 kHz
  • Puissance d'entrée nominale : 2 mW
  • Puissance d'entrée maximale : 10 mW
  • Fiche : 3,5 mm

Les éditeurs tiennent à remercier le magasin Doctorhead pour avoir fourni les écouteurs pour le test.

Dmitry Kirsh-Tumanov Publié - 20 août 2010