Test du casque stéréo Bluetooth Sony Ericsson HBH DS-200/220

Je ne vais pas vous ennuyer avec un long trajet, j'irai droit au but. Ainsi, deux casques sans fil ont été annoncés - DS-200 et DS-220, ils sont essentiellement identiques, ne différant que par la couleur et la livraison. Mais, néanmoins, il y a une différence plus profonde - le premier casque est plus adapté aux smartphones de l'entreprise (P1, par exemple), le second est conçu pour les baladeurs musicaux agressifs et autres appareils noirs. On ne sait pas encore s'il y aura une différence de prix entre ces casques, il est fort possible que le modèle 220 coûtera un peu plus cher, mais vous pouvez quand même brancher n'importe quel casque, est-ce que ça vaut le coup de payer un supplément ?

Conception, réalisation

Le design du DS-200 est intéressant, il fait écho à d'autres produits Sony, tels que les baladeurs sportifs de la série 200, les télécommandes pour lecteurs CD - en général, à la plume. L'apparence est inhabituelle, ne ressemble à rien, dans le cœur des maniaques de gadgets, elle évoque une réponse positive tout à fait prévisible. Mais peu de gens reconnaissent l'aluminium comme de l'aluminium - presque tous les répondants, et moi-même, avons pris les parties argentées pour du plastique (maximum - plastique enduit). Cependant, la cueillette avec des ciseaux a montré qu'il s'agissait bien de métal. Hélas, une dernière chose est immédiatement devenue claire : je déconseille fortement de transporter le casque dans une poche avec d'autres objets en fer (monnaies, briquets, clés, etc.) - le revêtement se raye facilement.Le métal est similaire à celui utilisé dans les caméras de l'entreprise, par exemple, mon T3 en avait un similaire, après quelques années d'utilisation, il a été essuyé pour que ce ne soit qu'un cauchemar. Le plastique utilisé est bon, de haute qualité, en général, l'assemblage est extrêmement bon, tout est très serré. En haut il y a une prise casque, c'est standard, vous pouvez brancher votre casque (le micro est intégré à l'appareil). En bas se trouve un connecteur de charge, il s'agit d'un demi-port rapide. Plus près du casque se trouvent les touches de commande, un petit écran. Il y a aussi un "crocodile" assez puissant pour attacher aux vêtements à l'arrière de l'étui.

Le casque a fière allure en noir et en argent, vous devez choisir en fonction de l'appareil que vous utilisez et des écouteurs que vous préférez.

Style de port

Il n'y a rien de spécial à écrire ici, vous pouvez porter le casque comme vous le souhaitez - vous pouvez l'attacher à une chemise, une veste, un T-shirt, vous pouvez simplement le mettre dans votre poche. Si le DS-220 est attaché à une poche de chemise, vous pouvez toujours parler relativement calmement, mais il est préférable de rapprocher le microphone de votre bouche. L'appareil pèse environ 13 grammes, la poche ne tarde pratiquement pas. Ce n'est pas génial qu'il n'y ait pas de "patte" pour attacher un tour de cou, ce serait extrêmement utile.

Gestion

Étant donné que ce produit est considéré comme un produit économique (bien qu'il s'agisse d'une pure convention), il n'y a pas autant de touches de contrôle ici. À côté de l'écran se trouve une touche multifonction (recevoir/terminer un appel, composer le dernier numéro, activer la numérotation vocale), à ​​la fin il y a un petit interrupteur marche/arrêt et un bouton Play/Stop. Il n'y a pas de touches de rembobinage, pas de contrôle du volume. En général, la perte est faible, même s'il n'est pas très cool de sortir le téléphone du sac pour le rendre plus silencieux. L'écran, me semble-t-il, est recouvert d'un matériau étrange, il n'est pas clair s'il s'agit d'une loupe ou du même plastique. L'indicateur a l'air curieux et ascétique. Les informations qui peuvent y être vues sont l'état de charge de la batterie et une petite icône qui confirme qu'elle est allumée. Dès qu'une division reste sur l'indicateur (il y en a trois au total), vous entendez un trille mélodique dans le casque - il est temps de recharger le casque.

Repas, heures de travail

Comme presque toujours, il est extrêmement difficile de trouver des informations sur le type et la capacité de la batterie utilisée dans le domaine public, ce qui ne nous empêche pas de savoir combien de temps dure le casque en pratique. La seule chose que j'ai rencontrée était la mention d'un élément Ni-MH de type AAA - c'est peut-être le cas, il n'y a rien d'étrange à cela (cela explique en partie le bas prix de l'appareil). Autant que je sache, j'avais déjà entre les mains l'échantillon final de l'appareil, de plus, déjà avec une batterie "balancée", donc selon les données que je donnerai, on peut juger du comportement du DS-200 dans conditions proches du combat. Oui, le temps de conversation/d'écoute de musique revendiqué est de 7 heures, en mode veille, il fonctionne environ 300 heures. En pratique, le casque fonctionne au maximum une journée complète de lumière avec une forte charge (environ quatre heures et demie d'écoute de musique, une heure et demie de conversation au total), puis une recharge est nécessaire. Je l'ai testé en tandem avec le Sony Ericsson P990, en général, je peux dire en toute sécurité qu'il n'y a pratiquement aucune différence de temps de fonctionnement par rapport au SE HBH DS-970, peut-être un peu plus longtemps. Pour beaucoup, ce sera un facteur négatif, je connais plus d'une personne qui a abandonné le 970e précisément pour cette raison. On ne peut qu'espérer qu'au moment de sa mise en vente, la durée de fonctionnement changera, mais cet espoir est extrêmement faible - après tout, il faudra remplacer la batterie, ce qui peut affecter le prix. En général, s'il y a quelque chose de mauvais dans le DS-200, c'est le moment.

Connexion téléphonique, qualité sonore

J'ai testé le casque avec SE P990, Motorola KRZR K3, Samsung F300, ordinateur portable. Lors de l'appairage avec un smartphone "natif", un mot de passe n'était pas nécessaire ; en général, la procédure est simple à déshonorer. Avec le reste des appareils, le mot de passe (0000) s'est avéré nécessaire, l'appareil passe traditionnellement en mode d'appairage en appuyant longuement sur la touche marche/arrêt. A ce moment, une icône caractéristique est visible sur l'affichage. La connexion est fiable, la présence du profil Bluetooth 2.0 affecte. Cela me semblait encore plus fiable que dans le cas du DS-970, avec lequel la communication était périodiquement perdue lorsque le téléphone était dans un sac suspendu à l'épaule droite et que le casque était dans la poche gauche de la chemise. Ce n'est pas le cas avec le DS-200. La qualité sonore dans les écouteurs est bonne, comme vous l'avez compris, la prise jack 3,5 mm permet de brancher ses "oreilles" préférées et de s'amuser ; et, bien sûr, cela dépend fortement de la source - la meilleure qualité sonore était en tandem avec un ordinateur portable, je mettrais le F300 à la deuxième place, et juste derrière, nez à nez se trouvent le K3 et le P990. Le réglage du son et la commutation de chanson s'effectuent avec les touches de l'appareil «externe», il n'y a pas de retards de contrôle (ils sont presque imperceptibles), lorsqu'un appel arrive, l'appel défini sur le téléphone est lu dans les écouteurs. Un point intéressant : le casque fonctionne pendant la charge, vous pouvez utiliser toutes ses fonctions (si je me souviens bien, le DS-970 ne peut pas le faire).

Les écouteurs fournis sont les HPM-64 de basse déjà familiers du bundle Sony Ericsson W200, ils sonnent bien, mais ils ne me vont pas, mes oreilles commencent à me faire mal. En fait, une autre différence du DS-220 est qu'il est livré avec des écouteurs HPM-75, ils sont plus confortables. J'ai testé le casque avec eux.

Le microphone est situé à côté de la prise casque, vous pouvez voir le trou dans le boîtier recouvert d'un filet. La qualité de la voix est très bonne, un ordre de grandeur meilleur que le 970e. Les interlocuteurs ont parfois noté un léger écho, mais même à côté de certaines choses ou lieux bruyants, les interlocuteurs m'ont bien entendu, n'ont pas compris que je ne parlais pas au téléphone. Une expérience caractéristique - une conversation à côté d'un aspirateur en état de marche - s'est plutôt bien déroulée. Il me semble qu'il y a un DSP ici, sinon la conversation ne serait pas aussi sans nuage. Après une longue utilisation du DS-970, la différence est énorme, le complexe disparaissait instantanément lorsque je parlais au casque avec le casque branché. Oui, lorsqu'un appel arrive, la lecture de la musique s'interrompt et reprend automatiquement après la fin, c'est vrai pour le P990i, K3, avec le F300, j'ai dû démarrer la lecture manuellement.

Tout est toujours sans nuage avec l'ordinateur portable, la connexion n'a posé aucun problème, mais vous pouvez ensuite faire beaucoup de choses intéressantes - écouter la radio Internet (par exemple, j'écoute constamment Proton.com), parler sur Skype, juste écouter de la musique. En parallèle, vous pouvez connecter un téléphone au casque et recevoir des appels. Ces casques sont des accessoires utiles, n'est-ce pas ?

Un peu plus sur la conversation - j'ai vraiment aimé le volume et le traitement de la voix de l'appareil, tout est très, très bon avec ça. La composition du dernier numéro, la commutation entre les lignes, l'activation de la numérotation vocale fonctionnent correctement.

Conclusion

En résumé, seulement à l'avance, je vais vous révéler quelques secrets intéressants, qui, cependant, ne sont pas du tout des secrets. Le casque sera en vente en septembre, le prix de gros sera d'environ 40 euros. Comme vous le comprenez, les vendeurs augmenteront probablement les prix, mais il est tout à fait possible de s'attendre à ce qu'à l'automne, il soit possible d'acheter DS-200/DS-220 pour un an et demi à deux mille roubles. Il est possible que pour le DS-220, ils demandent trois cents roubles de plus, même si je recommanderais d'acheter un DS-200 et de l'équiper de vos propres écouteurs. En tout cas, le prix est très bon. Voyons maintenant les avantages :

  • Bonne conception
  • Métal dans un étui
  • Prise jack 3,5 sur le casque
  • LCD
  • Très bonne qualité vocale
  • Fiabilité de la connexion

Je note que pour un produit économique, que l'entreprise considère comme un casque, tout cela est très inhabituel, certaines autres entreprises pourraient bien positionner l'appareil comme un appareil haut de gamme (par rapport aux accessoires, bien sûr).

  • Ne fonctionne pas très longtemps (assez, en fait, pour une journée)
  • Pas de rembobinage, touches de volume
  • Pas d'œillet de sangle

L'inconvénient le plus important est le temps de travail, le reste n'interfère pas avec les activités quotidiennes.

Le DS-200/220 n'a pas de concurrents, à moins que le prix du Motorola S705 et du Nokia BH-500 ne baisse. Bien que ces deux casques soient plus chers, le 200e est un produit beaucoup plus équilibré et surtout abordable.

Une petite digression lyrique. Il est fort possible qu'à l'automne nous verrons un autre casque stéréo de SonyEricsson, qui combinera les avantages du DS-200 et des Montres au Ghana DS -970, c'est-à-dire que ce sera un produit haut de gamme avec un grand écran LCD, un support pour Album Art, toutes les touches de contrôle nécessaires, DSP. Je ne suis pas sûr du connecteur 3.5, il est tout à fait possible que cet appareil ressemble au design du DS-970. En général, ce sera intéressant.

Test du casque stéréo Bluetooth Sony Ericsson HBH DS-200/220

Je ne vais pas vous ennuyer avec un long trajet, j'irai droit au but. Ainsi, deux casques sans fil ont été annoncés - DS-200 et DS-220, ils sont essentiellement identiques, ne différant que par la couleur et la livraison. Mais, néanmoins, il y a une différence plus profonde - le premier casque est plus adapté aux smartphones de l'entreprise (P1, par exemple), le second est conçu pour les baladeurs musicaux agressifs et autres appareils noirs. On ne sait pas encore s'il y aura une différence de prix entre ces casques, il est fort possible que le modèle 220 coûtera un peu plus cher, mais vous pouvez quand même brancher n'importe quel casque, est-ce que ça vaut le coup de payer un supplément ?

Conception, réalisation

Le design du DS-200 est intéressant, il fait écho à d'autres produits Sony, tels que les baladeurs sportifs de la série 200, les télécommandes pour lecteurs CD - en général, à la plume. L'apparence est inhabituelle, ne ressemble à rien, dans le cœur des maniaques de gadgets, elle évoque une réponse positive tout à fait prévisible. Mais peu de gens reconnaissent l'aluminium comme de l'aluminium - presque tous les répondants, et moi-même, avons pris les parties argentées pour du plastique (maximum - plastique enduit). Cependant, la cueillette avec des ciseaux a montré qu'il s'agissait bien de métal. Hélas, une dernière chose est immédiatement devenue claire : je déconseille fortement de transporter le casque dans une poche avec d'autres objets en fer (monnaies, briquets, clés, etc.) - le revêtement se raye facilement.Le métal est similaire à celui utilisé dans les caméras de l'entreprise, par exemple, mon T3 en avait un similaire, après quelques années d'utilisation, il a été essuyé pour que ce ne soit qu'un cauchemar. Le plastique utilisé est bon, de haute qualité, en général, l'assemblage est extrêmement bon, tout est très serré. En haut il y a une prise casque, c'est standard, vous pouvez brancher votre casque (le micro est intégré à l'appareil). En bas se trouve un connecteur de charge, il s'agit d'un demi-port rapide. Plus près du casque se trouvent les touches de commande, un petit écran. Il y a aussi un "crocodile" assez puissant pour attacher aux vêtements à l'arrière de l'étui.

Le casque a fière allure en noir et en argent, vous devez choisir en fonction de l'appareil que vous utilisez et des écouteurs que vous préférez.

Style de port

Il n'y a rien de spécial à écrire ici, vous pouvez porter le casque comme vous le souhaitez - vous pouvez l'attacher à une chemise, une veste, un T-shirt, vous pouvez simplement le mettre dans votre poche. Si le DS-220 est attaché à une poche de chemise, vous pouvez toujours parler relativement calmement, mais il est préférable de rapprocher le microphone de votre bouche. L'appareil pèse environ 13 grammes, la poche ne tarde pratiquement pas. Ce n'est pas génial qu'il n'y ait pas de "patte" pour attacher un tour de cou, ce serait extrêmement utile.

Gestion

Étant donné que ce produit est considéré comme un produit économique (bien qu'il s'agisse d'une pure convention), il n'y a pas autant de touches de contrôle ici. À côté de l'écran se trouve une touche multifonction (recevoir/terminer un appel, composer le dernier numéro, activer la numérotation vocale), à ​​la fin il y a un petit interrupteur marche/arrêt et un bouton Play/Stop. Il n'y a pas de touches de rembobinage, pas de contrôle du volume. En général, la perte est faible, même s'il n'est pas très cool de sortir le téléphone du sac pour le rendre plus silencieux. L'écran, me semble-t-il, est recouvert d'un matériau étrange, il n'est pas clair s'il s'agit d'une loupe ou du même plastique. L'indicateur a l'air curieux et ascétique. Les informations qui peuvent y être vues sont l'état de charge de la batterie et une petite icône qui confirme qu'elle est allumée. Dès qu'une division reste sur l'indicateur (il y en a trois au total), vous entendez un trille mélodique dans le casque - il est temps de recharger le casque.

Repas, heures de travail

Comme presque toujours, il est extrêmement difficile de trouver des informations sur le type et la capacité de la batterie utilisée dans le domaine public, ce qui ne nous empêche pas de savoir combien de temps dure le casque en pratique. La seule chose que j'ai rencontrée était la mention d'un élément Ni-MH de type AAA - c'est peut-être le cas, il n'y a rien d'étrange à cela (cela explique en partie le bas prix de l'appareil). Autant que je sache, j'avais déjà entre les mains l'échantillon final de l'appareil, de plus, déjà avec une batterie "balancée", donc selon les données que je donnerai, on peut juger du comportement du DS-200 dans conditions proches du combat. Oui, le temps de conversation/d'écoute de musique revendiqué est de 7 heures, en mode veille, il fonctionne environ 300 heures. En pratique, le casque fonctionne au maximum une journée complète de lumière avec une forte charge (environ quatre heures et demie d'écoute de musique, une heure et demie de conversation au total), puis une recharge est nécessaire. Je l'ai testé en tandem avec le Sony Ericsson P990, en général, je peux dire en toute sécurité qu'il n'y a pratiquement aucune différence de temps de fonctionnement par rapport au SE HBH DS-970, peut-être un peu plus longtemps. Pour beaucoup, ce sera un facteur négatif, je connais plus d'une personne qui a abandonné le 970e précisément pour cette raison. On ne peut qu'espérer qu'au moment de sa mise en vente, la durée de fonctionnement changera, mais cet espoir est extrêmement faible - après tout, il faudra remplacer la batterie, ce qui peut affecter le prix. En général, s'il y a quelque chose de mauvais dans le DS-200, c'est le moment.

Connexion téléphonique, qualité sonore

J'ai testé le casque avec SE P990, Motorola KRZR K3, Samsung F300, ordinateur portable. Lors de l'appairage avec un smartphone "natif", un mot de passe n'était pas nécessaire ; en général, la procédure est simple à déshonorer. Avec le reste des appareils, le mot de passe (0000) s'est avéré nécessaire, l'appareil passe traditionnellement en mode d'appairage en appuyant longuement sur la touche marche/arrêt. A ce moment, une icône caractéristique est visible sur l'affichage. La connexion est fiable, la présence du profil Bluetooth 2.0 affecte. Cela me semblait encore plus fiable que dans le cas du DS-970, avec lequel la communication était périodiquement perdue lorsque le téléphone était dans un sac suspendu à l'épaule droite et que le casque était dans la poche gauche de la chemise. Ce n'est pas le cas avec le DS-200. La qualité sonore dans les écouteurs est bonne, comme vous l'avez compris, la prise jack 3,5 mm permet de brancher ses "oreilles" préférées et de s'amuser ; et, bien sûr, cela dépend fortement de la source - la meilleure qualité sonore était en tandem avec un ordinateur portable, je mettrais le F300 à la deuxième place, et juste derrière, nez à nez se trouvent le K3 et le P990. Le réglage du son et la commutation de chanson s'effectuent avec les touches de l'appareil «externe», il n'y a pas de retards de contrôle (ils sont presque imperceptibles), lorsqu'un appel arrive, l'appel défini sur le téléphone est lu dans les écouteurs. Un point intéressant : le casque fonctionne pendant la charge, vous pouvez utiliser toutes ses fonctions (si je me souviens bien, le DS-970 ne peut pas le faire).

Les écouteurs fournis sont les HPM-64 de basse déjà familiers du bundle Sony Ericsson W200, ils sonnent bien, mais ils ne me vont pas, mes oreilles commencent à me faire mal. En fait, une autre différence du DS-220 est qu'il est livré avec des écouteurs HPM-75, ils sont plus confortables. J'ai testé le casque avec eux.

Le microphone est situé à côté de la prise casque, vous pouvez voir le trou dans le boîtier recouvert d'un filet. La qualité de la voix est très bonne, un ordre de grandeur meilleur que le 970e. Les interlocuteurs ont parfois noté un léger écho, mais même à côté de certaines choses ou lieux bruyants, les interlocuteurs m'ont bien entendu, n'ont pas compris que je ne parlais pas au téléphone. Une expérience caractéristique - une conversation à côté d'un aspirateur en état de marche - s'est plutôt bien déroulée. Il me semble qu'il y a un DSP ici, sinon la conversation ne serait pas aussi sans nuage. Après une longue utilisation du DS-970, la différence est énorme, le complexe disparaissait instantanément lorsque je parlais au casque avec le casque branché. Oui, lorsqu'un appel arrive, la lecture de la musique s'interrompt et reprend automatiquement après la fin, c'est vrai pour le P990i, K3, avec le F300, j'ai dû démarrer la lecture manuellement.

Tout est toujours sans nuage avec l'ordinateur portable, la connexion n'a posé aucun problème, mais vous pouvez ensuite faire beaucoup de choses intéressantes - écouter la radio Internet (par exemple, j'écoute constamment Proton.com), parler sur Skype, juste écouter de la musique. En parallèle, vous pouvez connecter un téléphone au casque et recevoir des appels. Ces casques sont des accessoires utiles, n'est-ce pas ?

Un peu plus sur la conversation - j'ai vraiment aimé le volume et le traitement de la voix de l'appareil, tout est très, très bon avec ça. La composition du dernier numéro, la commutation entre les lignes, l'activation de la numérotation vocale fonctionnent correctement.

Conclusion

En résumé, seulement à l'avance, je vais vous révéler quelques secrets intéressants, qui, cependant, ne sont pas du tout des secrets. Le casque sera en vente en septembre, le prix de gros sera d'environ 40 euros. Comme vous le comprenez, les vendeurs augmenteront probablement les prix, mais il est tout à fait possible de s'attendre à ce qu'à l'automne, il soit possible d'acheter DS-200/DS-220 pour un an et demi à deux mille roubles. Il est possible que pour le DS-220, ils demandent trois cents roubles de plus, même si je recommanderais d'acheter un DS-200 et de l'équiper de vos propres écouteurs. En tout cas, le prix est très bon. Voyons maintenant les avantages :

  • Bonne conception
  • Métal dans un étui
  • Prise jack 3,5 sur le casque
  • LCD
  • Très bonne qualité vocale
  • Fiabilité de la connexion

Je note que pour un produit économique, que l'entreprise considère comme un casque, tout cela est très inhabituel, certaines autres entreprises pourraient bien positionner l'appareil comme un appareil haut de gamme (par rapport aux accessoires, bien sûr).

  • Ne fonctionne pas très longtemps (assez, en fait, pour une journée)
  • Pas de rembobinage, touches de volume
  • Pas d'œillet de sangle

L'inconvénient le plus important est le temps de travail, le reste n'interfère pas avec les activités quotidiennes.

Le DS-200/220 n'a pas de concurrents, à moins que le prix du Motorola S705 et du Nokia BH-500 ne baisse. Bien que ces deux casques soient plus chers, le 200e est un produit beaucoup plus équilibré et surtout abordable.

Une petite digression lyrique. Il est possible qu'à l'automne nous voyions un autre casque stéréo de SonyEricsson, qui combinera les avantages du DS-200 et des Montres au Ghana DS -970, c'est-à-dire que ce sera un produit haut de gamme avec un grand écran LCD, un support pour Album Art, toutes les touches de contrôle nécessaires, DSP. Je ne suis pas sûr du connecteur 3.5, il est tout à fait possible que cet appareil ressemble au design du DS-970. En général, ce sera intéressant.

Test du casque stéréo Bluetooth Sony Ericsson HBH DS-200/220

Je ne vais pas vous ennuyer avec un long trajet, j'irai droit au but. Ainsi, deux casques sans fil ont été annoncés - DS-200 et DS-220, ils sont essentiellement identiques, ne différant que par la couleur et la livraison. Mais, néanmoins, il y a une différence plus profonde - le premier casque est plus adapté aux smartphones de l'entreprise (P1, par exemple), le second est conçu pour les baladeurs musicaux agressifs et autres appareils noirs. On ne sait pas encore s'il y aura une différence de prix entre ces casques, il est fort possible que le modèle 220 coûtera un peu plus cher, mais vous pouvez quand même brancher n'importe quel casque, est-ce que ça vaut le coup de payer un supplément ?

Conception, réalisation

Le design du DS-200 est intéressant, il fait écho à d'autres produits Sony, tels que les baladeurs sportifs de la série 200, les télécommandes pour lecteurs CD - en général, à la plume. L'apparence est inhabituelle, ne ressemble à rien, dans le cœur des maniaques de gadgets, elle évoque une réponse positive tout à fait prévisible. Mais peu de gens reconnaissent l'aluminium comme de l'aluminium - presque tous les répondants, et moi-même, avons pris les parties argentées pour du plastique (maximum - plastique enduit). Cependant, la cueillette avec des ciseaux a montré qu'il s'agissait bien de métal. Hélas, une dernière chose est immédiatement devenue claire : je déconseille fortement de transporter le casque dans une poche avec d'autres objets en fer (monnaies, briquets, clés, etc.) - le revêtement se raye facilement.Le métal est similaire à celui utilisé dans les caméras de l'entreprise, par exemple, mon T3 en avait un similaire, après quelques années d'utilisation, il a été essuyé pour que ce ne soit qu'un cauchemar. Le plastique utilisé est bon, de haute qualité, en général, l'assemblage est extrêmement bon, tout est très serré. En haut il y a une prise casque, c'est standard, vous pouvez brancher votre casque (le micro est intégré à l'appareil). En bas se trouve un connecteur de charge, il s'agit d'un demi-port rapide. Plus près du casque se trouvent les touches de commande, un petit écran. Il y a aussi un "crocodile" assez puissant pour attacher aux vêtements à l'arrière de l'étui.

Le casque a fière allure en noir et en argent, vous devez choisir en fonction de l'appareil que vous utilisez et des écouteurs que vous préférez.

Style de port

Il n'y a rien de spécial à écrire ici, vous pouvez porter le casque comme vous le souhaitez - vous pouvez l'attacher à une chemise, une veste, un T-shirt, vous pouvez simplement le mettre dans votre poche. Si le DS-220 est attaché à une poche de chemise, vous pouvez toujours parler relativement calmement, mais il est préférable de rapprocher le microphone de votre bouche. L'appareil pèse environ 13 grammes, la poche ne tarde pratiquement pas. Ce n'est pas génial qu'il n'y ait pas de "patte" pour attacher un tour de cou, ce serait extrêmement utile.

Gestion

Étant donné que ce produit est considéré comme un produit économique (bien qu'il s'agisse d'une pure convention), il n'y a pas autant de touches de contrôle ici. À côté de l'écran se trouve une touche multifonction (recevoir/terminer un appel, composer le dernier numéro, activer la numérotation vocale), à ​​la fin il y a un petit interrupteur marche/arrêt et un bouton Play/Stop. Il n'y a pas de touches de rembobinage, pas de contrôle du volume. En général, la perte est faible, même s'il n'est pas très cool de sortir le téléphone du sac pour le rendre plus silencieux. L'écran, me semble-t-il, est recouvert d'un matériau étrange, il n'est pas clair s'il s'agit d'une loupe ou du même plastique. L'indicateur a l'air curieux et ascétique. Les informations qui peuvent y être vues sont l'état de charge de la batterie et une petite icône qui confirme qu'elle est allumée. Dès qu'une division reste sur l'indicateur (il y en a trois au total), vous entendez un trille mélodique dans le casque - il est temps de recharger le casque.

Repas, heures de travail

Comme presque toujours, il est extrêmement difficile de trouver des informations sur le type et la capacité de la batterie utilisée dans le domaine public, ce qui ne nous empêche pas de savoir combien de temps dure le casque en pratique. La seule chose que j'ai rencontrée était la mention d'un élément Ni-MH de type AAA - c'est peut-être le cas, il n'y a rien d'étrange à cela (cela explique en partie le bas prix de l'appareil). Autant que je sache, j'avais déjà entre les mains l'échantillon final de l'appareil, de plus, déjà avec une batterie "balancée", donc selon les données que je donnerai, on peut juger du comportement du DS-200 dans conditions proches du combat. Oui, le temps de conversation/d'écoute de musique revendiqué est de 7 heures, en mode veille, il fonctionne environ 300 heures. En pratique, le casque fonctionne au maximum une journée complète de lumière avec une forte charge (environ quatre heures et demie d'écoute de musique, une heure et demie de conversation au total), puis une recharge est nécessaire. Je l'ai testé en tandem avec le Sony Ericsson P990, en général, je peux dire en toute sécurité qu'il n'y a pratiquement aucune différence de temps de fonctionnement par rapport au SE HBH DS-970, peut-être un peu plus longtemps. Pour beaucoup, ce sera un facteur négatif, je connais plus d'une personne qui a abandonné le 970e précisément pour cette raison. On ne peut qu'espérer qu'au moment de sa mise en vente, la durée de fonctionnement changera, mais cet espoir est extrêmement faible - après tout, il faudra remplacer la batterie, ce qui peut affecter le prix. En général, s'il y a quelque chose qui ne va pas dans le DS-200, c'est le moment.

Connexion téléphonique, qualité sonore

J'ai testé le casque avec SE P990, Motorola KRZR K3, Samsung F300, ordinateur portable. Lors de l'appairage avec un smartphone "natif", un mot de passe n'était pas nécessaire ; en général, la procédure est simple à déshonorer. Avec le reste des appareils, le mot de passe (0000) s'est avéré nécessaire, l'appareil passe traditionnellement en mode d'appairage en appuyant longuement sur la touche marche/arrêt. A ce moment, une icône caractéristique est visible sur l'affichage. La connexion est fiable, la présence du profil Bluetooth 2.0 affecte. Cela me semblait encore plus fiable que dans le cas du DS-970, avec lequel la communication était périodiquement perdue lorsque le téléphone était dans un sac suspendu à l'épaule droite et que le casque était dans la poche gauche de la chemise. Ce n'est pas le cas avec le DS-200. La qualité sonore dans les écouteurs est bonne, comme vous l'avez compris, la prise jack 3,5 mm permet de brancher ses "oreilles" préférées et de s'amuser ; et, bien sûr, cela dépend fortement de la source - la meilleure qualité sonore était en tandem avec un ordinateur portable, je mettrais le F300 à la deuxième place, et juste derrière, nez à nez se trouvent le K3 et le P990. Le réglage du son et la commutation de chanson s'effectuent avec les touches de l'appareil «externe», il n'y a pas de retards de contrôle (ils sont presque imperceptibles), lorsqu'un appel arrive, l'appel défini sur le téléphone est lu dans les écouteurs. Un point intéressant : le casque fonctionne pendant la charge, vous pouvez utiliser toutes ses fonctions (si je me souviens bien, le DS-970 ne peut pas le faire).

Les écouteurs fournis sont les HPM-64 de basse déjà familiers du bundle Sony Ericsson W200, ils sonnent bien, mais ils ne me vont pas, mes oreilles commencent à me faire mal. En fait, une autre différence du DS-220 est qu'il est livré avec des écouteurs HPM-75, ils sont plus confortables. J'ai testé le casque avec eux.

Le microphone est situé à côté de la prise casque, vous pouvez voir le trou dans le boîtier recouvert d'un filet. La qualité de la voix est très bonne, un ordre de grandeur meilleur que le 970e. Les interlocuteurs ont parfois noté un léger écho, mais même à côté de certaines choses ou lieux bruyants, les interlocuteurs m'ont bien entendu, n'ont pas compris que je ne parlais pas au téléphone. Une expérience caractéristique - une conversation à côté d'un aspirateur en état de marche - s'est plutôt bien déroulée. Il me semble qu'il y a un DSP ici, sinon la conversation ne serait pas aussi sans nuage. Après une longue utilisation du DS-970, la différence est énorme, le complexe disparaissait instantanément lorsque je parlais au casque avec le casque branché. Oui, lorsqu'un appel arrive, la lecture de la musique s'interrompt et reprend automatiquement après la fin, c'est vrai pour le P990i, K3, avec le F300, j'ai dû démarrer la lecture manuellement.

Tout est toujours sans nuage avec l'ordinateur portable, la connexion n'a posé aucun problème, mais vous pouvez ensuite faire beaucoup de choses intéressantes - écouter la radio Internet (par exemple, j'écoute constamment Proton.com), parler sur Skype, juste écouter de la musique. En parallèle, vous pouvez connecter un téléphone au casque et recevoir des appels. Ces casques sont des accessoires utiles, n'est-ce pas ?

Un peu plus sur la conversation - j'ai vraiment aimé le volume et le traitement de la voix de l'appareil, tout est très, très bon avec ça. La composition du dernier numéro, la commutation entre les lignes, l'activation de la numérotation vocale fonctionnent correctement.

Conclusion

En résumé, seulement à l'avance, je vais vous révéler quelques secrets intéressants, qui, cependant, ne sont pas du tout des secrets. Le casque sera en vente en septembre, le prix de gros sera d'environ 40 euros. Comme vous le comprenez, les vendeurs augmenteront probablement les prix, mais il est tout à fait possible de s'attendre à ce qu'à l'automne, il soit possible d'acheter DS-200/DS-220 pour un an et demi à deux mille roubles. Il est possible que pour le DS-220, ils demandent trois cents roubles de plus, même si je recommanderais d'acheter un DS-200 et de l'équiper de vos propres écouteurs. En tout cas, le prix est très bon. Voyons maintenant les avantages :

  • Bonne conception
  • Métal dans un étui
  • Prise jack 3,5 sur le casque
  • LCD
  • Très bonne qualité vocale
  • Fiabilité de la connexion

Je note que pour un produit économique, que l'entreprise considère comme un casque, tout cela est très inhabituel, certaines autres entreprises pourraient bien positionner l'appareil comme un appareil haut de gamme (par rapport aux accessoires, bien sûr).

  • Ne fonctionne pas très longtemps (assez, en fait, pour une journée)
  • Pas de rembobinage, touches de volume
  • Pas d'œillet de sangle

L'inconvénient le plus important est le temps de travail, le reste n'interfère pas avec les activités quotidiennes.

Le DS-200/220 n'a pas de concurrents, à moins que le prix du Motorola S705 et du Nokia BH-500 ne baisse. Bien que ces deux casques soient plus chers, le 200e est un produit beaucoup plus équilibré et surtout abordable.

Une petite digression lyrique. Il est possible qu'à l'automne nous voyions un autre casque stéréo de SonyEricsson, qui combinera les avantages du DS-200 et des Montres au Ghana DS -970, c'est-à-dire que ce sera un produit haut de gamme avec un grand écran LCD, un support pour Album Art, toutes les touches de contrôle nécessaires, DSP. Je ne suis pas sûr du connecteur 3.5, il est tout à fait possible que cet appareil ressemble au design du DS-970. En général, ce sera intéressant.

Test du casque stéréo Bluetooth Sony Ericsson HBH DS-200/220

Je ne vais pas vous ennuyer avec un long trajet, j'irai droit au but. Ainsi, deux casques sans fil ont été annoncés - DS-200 et DS-220, ils sont essentiellement identiques, ne différant que par la couleur et la livraison. Mais, néanmoins, il y a une différence plus profonde - le premier casque est plus adapté aux smartphones de l'entreprise (P1, par exemple), le second est conçu pour les baladeurs musicaux agressifs et autres appareils noirs. On ne sait pas encore s'il y aura une différence de prix entre ces casques, il est fort possible que le modèle 220 coûtera un peu plus cher, mais vous pouvez quand même brancher n'importe quel casque, est-ce que ça vaut le coup de payer un supplément ?

Conception, réalisation

Le design du DS-200 est intéressant, il fait écho à d'autres produits Sony, tels que les baladeurs sportifs de la série 200, les télécommandes pour lecteurs CD - en général, à la plume. L'apparence est inhabituelle, ne ressemble à rien, dans le cœur des maniaques de gadgets, elle évoque une réponse positive tout à fait prévisible. Mais peu de gens reconnaissent l'aluminium comme de l'aluminium - presque tous les répondants, et moi-même, avons pris les parties argentées pour du plastique (maximum - plastique enduit). Cependant, la cueillette avec des ciseaux a montré qu'il s'agissait bien de métal. Hélas, une dernière chose est immédiatement devenue claire : je déconseille fortement de transporter le casque dans une poche avec d'autres objets en fer (monnaies, briquets, clés, etc.) - le revêtement se raye facilement.Le métal est similaire à celui utilisé dans les caméras de l'entreprise, par exemple, mon T3 en avait un similaire, après quelques années d'utilisation, il a été essuyé pour que ce ne soit qu'un cauchemar. Le plastique utilisé est bon, de haute qualité, en général, l'assemblage est extrêmement bon, tout est très serré. En haut il y a une prise casque, c'est standard, vous pouvez brancher votre casque (le micro est intégré à l'appareil). Ci-dessous se trouve un connecteur de charge, il s'agit d'un demi-port rapide. Plus près du casque se trouvent les touches de commande, un petit écran. Il y a aussi un "crocodile" assez puissant pour attacher aux vêtements à l'arrière de l'étui.

Le casque a fière allure en noir et en argent, vous devez choisir en fonction de l'appareil que vous utilisez et des écouteurs que vous préférez.

Style de port

Il n'y a rien de spécial à écrire ici, vous pouvez porter le casque comme vous le souhaitez - vous pouvez l'attacher à une chemise, une veste, un T-shirt, vous pouvez simplement le mettre dans votre poche. Si le DS-220 est attaché à une poche de chemise, vous pouvez toujours parler relativement calmement, mais il est préférable de rapprocher le microphone de votre bouche. L'appareil pèse environ 13 grammes, la poche ne tarde pratiquement pas. Ce n'est pas génial qu'il n'y ait pas de "patte" pour attacher un tour de cou, ce serait extrêmement utile.

Gestion

Étant donné que ce produit est considéré comme un produit économique (bien qu'il s'agisse d'une pure convention), il n'y a pas autant de touches de contrôle ici. À côté de l'écran se trouve une touche multifonction (recevoir/terminer un appel, composer le dernier numéro, activer la numérotation vocale), à ​​la fin il y a un petit interrupteur marche/arrêt et un bouton Play/Stop. Il n'y a pas de touches de rembobinage, pas de contrôle du volume. En général, la perte est faible, même s'il n'est pas très cool de sortir le téléphone du sac pour le rendre plus silencieux. L'écran, me semble-t-il, est recouvert d'un matériau étrange, il n'est pas clair s'il s'agit d'une loupe ou du même plastique. L'indicateur a l'air curieux et ascétique. Les informations qui peuvent y être vues sont l'état de charge de la batterie et une petite icône qui confirme qu'elle est allumée. Dès qu'une division reste sur l'indicateur (il y en a trois au total), vous entendez un trille mélodique dans le casque - il est temps de recharger le casque.

Repas, heures de travail

Comme presque toujours, il est extrêmement difficile de trouver des informations sur le type et la capacité de la batterie utilisée dans le domaine public, ce qui ne nous empêche pas de savoir combien de temps dure le casque en pratique. La seule chose que j'ai rencontrée était la mention d'un élément Ni-MH de type AAA - c'est peut-être le cas, il n'y a rien d'étrange à cela (cela explique en partie le bas prix de l'appareil). Autant que je sache, j'avais déjà entre les mains l'échantillon final de l'appareil, de plus, déjà avec une batterie "balancée", donc selon les données que je donnerai, on peut juger du comportement du DS-200 dans conditions proches du combat. Oui, le temps de conversation/d'écoute de musique revendiqué est de 7 heures, en mode veille, il fonctionne environ 300 heures. En pratique, le casque fonctionne au maximum une journée complète de lumière avec une forte charge (environ quatre heures et demie d'écoute de musique, une heure et demie de conversation au total), puis une recharge est nécessaire. Je l'ai testé en tandem avec le Sony Ericsson P990, en général, je peux dire en toute sécurité qu'il n'y a pratiquement aucune différence de temps de fonctionnement par rapport au SE HBH DS-970, peut-être un peu plus longtemps. Pour beaucoup, ce sera un facteur négatif, je connais plus d'une personne qui a abandonné le 970e précisément pour cette raison. On ne peut qu'espérer qu'au moment de sa mise en vente, la durée de fonctionnement changera, mais cet espoir est extrêmement faible - après tout, il faudra remplacer la batterie, ce qui peut affecter le prix. En général, s'il y a quelque chose de mauvais dans le DS-200, c'est le moment.

Connexion téléphonique, qualité sonore

J'ai testé le casque avec SE P990, Motorola KRZR K3, Samsung F300, ordinateur portable. Lors de l'appairage avec un smartphone "natif", un mot de passe n'était pas nécessaire ; en général, la procédure est simple à déshonorer. Avec le reste des appareils, le mot de passe (0000) s'est avéré nécessaire, l'appareil passe traditionnellement en mode d'appairage en appuyant longuement sur la touche marche/arrêt. A ce moment, une icône caractéristique est visible sur l'affichage. La connexion est fiable, la présence du profil Bluetooth 2.0 affecte. Cela me semblait encore plus fiable que dans le cas du DS-970, avec lequel la communication était périodiquement perdue lorsque le téléphone était dans un sac suspendu à l'épaule droite et que le casque était dans la poche gauche de la chemise. Ce n'est pas le cas avec le DS-200. La qualité sonore dans les écouteurs est bonne, comme vous l'avez compris, la prise jack 3,5 mm permet de brancher ses "oreilles" préférées et de s'amuser ; et, bien sûr, cela dépend fortement de la source - la meilleure qualité sonore était en tandem avec un ordinateur portable, je mettrais le F300 à la deuxième place, et juste derrière, nez à nez se trouvent le K3 et le P990. Le réglage du son et la commutation de chanson s'effectuent avec les touches de l'appareil «externe», il n'y a pas de retards de contrôle (ils sont presque imperceptibles), lorsqu'un appel arrive, l'appel défini sur le téléphone est lu dans les écouteurs. Un point intéressant : le casque fonctionne pendant la charge, vous pouvez utiliser toutes ses fonctions (si je me souviens bien, le DS-970 ne peut pas le faire).

Les écouteurs fournis sont les HPM-64 de basse déjà familiers du bundle Sony Ericsson W200, ils sonnent bien, mais ils ne me vont pas, mes oreilles commencent à me faire mal. En fait, une autre différence du DS-220 est qu'il est livré avec des écouteurs HPM-75, ils sont plus confortables. J'ai testé le casque avec eux.

Le microphone est situé à côté de la prise casque, vous pouvez voir le trou dans le boîtier recouvert d'un filet. La qualité de la voix est très bonne, un ordre de grandeur meilleur que le 970e. Les interlocuteurs ont parfois noté un léger écho, mais même à côté de certaines choses ou lieux bruyants, les interlocuteurs m'ont bien entendu, n'ont pas compris que je ne parlais pas au téléphone. Une expérience caractéristique - une conversation à côté d'un aspirateur en état de marche - s'est plutôt bien déroulée. Il me semble qu'il y a un DSP ici, sinon la conversation ne serait pas aussi sans nuage. Après une longue utilisation du DS-970, la différence est énorme, le complexe disparaissait instantanément lorsque je parlais au casque avec le casque branché. Oui, lorsqu'un appel arrive, la lecture de la musique s'interrompt et reprend automatiquement après la fin, c'est vrai pour le P990i, K3, avec le F300, j'ai dû démarrer la lecture manuellement.

Tout est toujours sans nuage avec l'ordinateur portable, la connexion n'a posé aucun problème, mais vous pouvez ensuite faire beaucoup de choses intéressantes - écouter la radio Internet (par exemple, j'écoute constamment Proton.com), parler sur Skype, juste écouter de la musique. En parallèle, vous pouvez connecter un téléphone au casque et recevoir des appels. Ces casques sont des accessoires utiles, n'est-ce pas ?

Un peu plus sur la conversation - j'ai vraiment aimé le volume et le traitement de la voix de l'appareil, tout est très, très bon avec ça. La composition du dernier numéro, la commutation entre les lignes, l'activation de la numérotation vocale fonctionnent correctement.

Conclusion

En résumé, seulement à l'avance, je vais vous révéler quelques secrets intéressants, qui, cependant, ne sont pas du tout des secrets. Le casque sera en vente en septembre, le prix de gros sera d'environ 40 euros. Comme vous le comprenez, les vendeurs augmenteront probablement les prix, mais il est tout à fait possible de s'attendre à ce qu'à l'automne, il soit possible d'acheter DS-200/DS-220 pour un an et demi à deux mille roubles. Il est possible que pour le DS-220, ils demandent trois cents roubles de plus, même si je recommanderais d'acheter un DS-200 et de l'équiper de vos propres écouteurs. En tout cas, le prix est très bon. Voyons maintenant les avantages :

  • Bonne conception
  • Métal dans un étui
  • Prise jack 3,5 sur le casque
  • LCD
  • Très bonne qualité vocale
  • Fiabilité de la connexion

Je note que pour un produit économique, que l'entreprise considère comme un casque, tout cela est très inhabituel, certaines autres entreprises pourraient bien positionner l'appareil comme un appareil haut de gamme (par rapport aux accessoires, bien sûr).

  • Ne fonctionne pas très longtemps (assez, en fait, pour une journée)
  • Pas de rembobinage, touches de volume
  • Pas d'œillet de sangle

L'inconvénient le plus important est le temps de travail, le reste n'interfère pas avec les activités quotidiennes.

Le DS-200/220 n'a pas de concurrents, à moins que le prix du Motorola S705 et du Nokia BH-500 ne baisse. Bien que ces deux casques soient plus chers, le 200e est un produit beaucoup plus équilibré et surtout abordable.

Une petite digression lyrique. Il est fort possible qu'à l'automne nous voyions un autre casque stéréo de SonyEricsson, qui combinera les avantages du DS-200 et des Montres au Ghana DS-970, c'est-à-dire qu'il s'agira d'un produit haut de gamme avec un grand écran LCD , Prise en charge des pochettes d'album et contrôle de toutes les touches nécessaires, DSP. Je ne suis pas sûr du connecteur 3.5, il est tout à fait possible que cet appareil ressemble au design du DS-970. En général, ce sera intéressant.

Une petite digression lyrique. Il est fort possible qu'à l'automne nous verrons un autre casque stéréo de SonyEricsson, qui combinera les avantages du DS-200 et Montres au Ghana Montres au Ghana DS-970, c'est-à-dire qu'il s'agira d'un produit haut de gamme avec un grand écran LCD, la prise en charge des pochettes d'album, toutes les touches de contrôle nécessaires, DSP. Je ne suis pas sûr du connecteur 3.5, il est tout à fait possible que cet appareil ressemble au design du DS-970. En général, ce sera intéressant.